temple_dor_

 

Méditation 15

(4 avril, 8 septembre, 7 octobre, 13 mars)

 

I AM gold. I build the temple.

Steam of gold is my life. Fume of gold is my light.

Life is gold. I AM healed.

Sun is gold. Sun is life.

 

(JE SUIS or. Je construis le temple.

La vapeur d’or est ma vie. La fumée d’or est ma lumière.

La vie est or. JE SUIS guéri.

Le soleil est or. Le soleil est vie.)

 

Commentaire

L’homme qui a conscience du corps s’appelle lui-même « Je suis ». L’homme qui a conscience de son désir dit également cela. Tel est aussi le cas de l’homme qui a une conscience mentale, une conscience bouddhique et même la conscience de l’âme. A tout plan d’existence et d’action, l’homme s’appelle lui-même « Je suis ». Lorsque l’homme fonctionne dans le plan physique, il dit « Je marche, je parle, je travaille, etc. » Lorsqu’il est sur le plan du désir, il dit qu’il désire ceci, qu’il désire cela. Lorsqu’il est au plan mental, il dit « Je pense. » De même, au plan bouddhique, il dit : « Je fais l’expérience de la lumière. » De même,lorsqu’il est dans des plans plus élevés, il dit : « Je fais l’expérience de la béatitude. » Il peut aussi dire finalement « Je suis Cela et Cela Je suis ».

Le JE SUIS est constant dans tous les plans. Il est qualitatif à tous les plans sauf au plan final. Ce JE SUIS est inchangeable, immuable et est éternel. C’est à ce JE SUIS qu’on se réfère en tant qu’or. C’est ce JE SUIS qui construit le temple doré de l’existence éthérique. Au niveau éthérique, la vie est comme une vapeur d’or et la lumière est comme une fumée d’or.

L’homme de chair et de sang est sa chute dans le plan terrestre, décrite par les Ecritures comme « le serpent qui touche le sol. » Lorsque la conscience de l’homme se relie plus à la chair et au sang, ce que nous appelons la conscience du corps, la maladie s’installe. Mais lorsqu’il s’élève lui-même de la conscience physique, émotionnelle et mentale, jusqu’à la conscience bouddhique, il est guéri. Il est guéri de l’intérieur.

Au plan bouddhique, il réalise que son corps est un temple doré et qu’il est le Soleil avec la vie dorée et la lumière qui se déverse tout autour.

Dans un tel état, il est pleinement guéri. La maladie n’est plus. Par conséquent il a besoin de s’élever dans l’existence éthérique, où il fait l’expérience de l’existence parfaite cachée dans l’apparente existence imparfaite. Cette existence éthérique est appelée l’existence dans le royaume de Dieu sur Terre. Dans la création, la perfection est voilée par l’imperfection. L’homme doit se rappeler son état originel de perfection et s’élever comme le Soleil qui s’élève à l’Est et transmet la lumière dorée.

Il est la lumière ; il est la vie. L’homme aussi doit s’élever à son Est, qui est son centre Ajna, où il peut faire l’expérience de lui-même en tant que JE SUIS. Il expérimente alors la vie dorée, la lumière dorée et le temple doré.

Regardez le Soleil qui se lève à l’Est chaque jour et contemplez «JE SUIS CELA et CELA JE SUIS. » Réalisez la vérité de la méditation.

Source : "Méditations occultes " de K.P. Kumar