_volution

 

Méditation 48

(7 mai, 6 août, 9 novembre, 8 février)

 

Matter, mind, Master. Matter is the South Pole.

Master is the North Pole. Mind is the equator.

(Matière, mental, Maître. La matière est le Pôle Sud.

Le Maître est le Pôle Nord. Le mental est l’équateur.)

 

Commentaire

Matière, Mental, Maître peuvent aussi être compris comme Matière, Homme, Maître. Ce sont les trois états du voyage unique. Une fois que la création est accomplie, le début de l’évolution commence à partir de la matière. La matière évolue à travers les formes. Les êtres sont les habitants des formes. Tandis que les formes évoluent, les êtres expérimentent mieux. L’expérience est optimale dans la forme de l’homme.

L’homme évolue encore pour devenir un Maître. L’évolution est complète.

Chaque fois qu’une création apparaît, les êtres entrent dans la création à différents niveaux d’évolution. Cela dépend de l’évolution que ces êtres ont déjà accomplie, dans une chaîne précédente d’évolution.

Certains êtres commencent par le début en fonction de leur état précédent d’évolution. Certains commencent comme plantes, d’autres comme animaux et d’autres encore comme humains. Un petit nombre aura déjà été Maîtres. Des Maîtres reviendront également pour aider leurs semblables. On les appelle des Kumaras. Ils forment le Pôle Nord (Sahasrara).

Leurs disciples pénètrent jusque Anahata, selon leur évolution.

Les aspirants sont juste au-dessus de l’équateur et l’homme terrestre est dans le plexus solaire. Le plexus solaire est l’équateur. En fonction de l’évolution de l’homme terrestre, il pénètre la partie entre le plexus solaire et le Muladhara inférieur. En dessous du Muladhara inférieur existent des êtres sub-humains jusque dans la matière dense.

L’homme a l’option, à partir de l’équateur, de se déplacer vers le haut, vers le Pôle Nord en suivant le sentier du Yoga (discipulat). Il peut également fouler le sentier du monde et entrer dans les centres inférieurs au plexus solaire. Il est dès lors au point médian et c’est pourquoi il est l’équateur.

Quand un homme devient un Maître, il accomplit également une autre équation, un nouvel équilibre. Ceci est l’équateur supérieur, c’està-dire le centre du coeur (Anahata). En restant dans le coeur, le Maître manipule les forces supérieures et inférieures. Il les équilibre en lui. Il se déplace avec facilité dans les domaines de l’Esprit et de la matière. Il forme également le pont entre les êtres supérieurs et les êtres terrestres.

De plus, il devient un chemin pour que les êtres inférieurs puissent passer vers les cercles supérieurs. Le chemin entier de l’évolution est un mouvement du dense vers le subtil, de la matière vers l’Esprit et par la suite l’établissement en un point médian.

On recommande à l’étudiant de méditation de visualiser la lumière de Sahasrara jusqu’à Anahata et de plus, de visualiser cette lumière qui se réfléchit en-dessous du diaphragme, pour s’assurer que l’ombre relative à l’illusion du monde soit dispersée jusque dans Muladhara.

Source : "Méditations occultes" de K.P. Kumar