pl_nitude

 

Les Feuilles de l’Ashram

 

OM

POORNAMADAH POORNAMIDAM

POORNAATH POORNA MUDACHYATHE

POORNASYA POORNA MAADAAYA

POORNA MEVAVA SISHYATHE

 

 

Poornam est un mot très important en sanskrit qui signifie plénitude, perfection et développement global. En fait, un cercle est une figure géométrique parfaite - tous les polygones entrent dans le cercle - un triangle, un carré, toute forme - il peut être arrondi.

C’est pourquoi la plénitude est toujours représentée par un cercle.

Les globes du Système Solaire sont de forme ronde - c’est indicatif de la plénitude ou complétude de la création. Il est recommandé de respecter toute forme ronde car c’est une forme entière ; c’est une figure parfaite qui comprend 360 degrés. Une autre figure importante qui contient 360 degrés est le carré (un double triangle). C’est toujours un carré qui vient du cercle et un cercle qui vient du carré. En fait, il est dit dans les Ecritures que le cube vient de la sphère et que la sphère vient du cube. Le carré et le cercle sont un autre type de représentation du globe et du cube. Le globe et le cube sont des figures parfaites et c’est cette perfection de chaque concept qui est reconnue comme Poornam.

Par exemple, la pleine lune est appelée Poornima. Cela signifie qu’en ce qui concerne les phases de la Lune, la pleine lune est le point de plénitude ou de perfection. Avant cela, ce n’est pas plein - et après cela ce n’est pas plein. La 14ème phase avant ou la 1 ère phase après la pleine lune ne sont pas aussi pleines que la pleine lune. Ainsi, ce qui est plein, ce qui donne la plénitude est appelé Poornam. C’est à ce Poornam que le Mantra se réfère ici.

«Poornamadah » signifie « cela est la perfection » ou « cela est la plénitude ». « Poornamidam » signifie « ceci est plénitude ». «Poornaath Poorna Mudachyathe » - « C’est à partir de la plénitude que la plénitude surgit ». Seul un homme qui est dans la plénitude peut remplir les autres. S’il est vide, il ne peut pas remplir les autres.

« Poornasya Poorna Maadaaya » - Même si vous ajoutez un peu plus de plénitude à la plénitude, cela reste uniquement la plénitude. Si vous déduisez quelque chose de la plénitude - cela reste la plénitude uniquement.

Et « Poorna Mevava Sishyathe » - A tout moment, ce qui reste est la plénitude.

Mathématiquement, zéro plus zéro font zéro, zéro moins zéro font zéro, zéro fois zéro font zéro et zéro divisé par zéro font zéro.

Celles-ci sont les quatre étapes.

 

 

symbole_de_pl_nitude

 

 

 

Lorsque l’on médite sur ce symbole,

Il octroie la plénitude.

 

Source : K.P. Kumar