aigle_en_vol

 

Méditation 46

(5 mai, 8 août, 7 novembre, 10 février)

 

Eagle and serpent. Matter and serpent.

Master and servant. Master and savant.

Physical serpent. Astral servant.

Divine savant. Celestial saint.

 

(Aigle et serpent. Matière et serpent.

Maître et serviteur. Maître et savant.

Serpent physique. Serviteur astral.

Savant Divin. Saint céleste.)


 

Commentaire

Lorsque la conscience de l’homme est au-dessus du diaphragme, l’aigle prend naissance. Lorsqu’elle est en dessous du diaphragme, elle reste un serpent. Le serpent descend profondément dans la matière. On sait communément que les serpents vivent dans les trous de la terre. De même, l’homme qui est en dessous du diaphragme descend profondément dans le monde de l’objectivité. Pour l’homme de l’objectivité, le monde de la matière est tout. Il reste un serpent et il vit pour la matière.

La vie se déroule à poursuivre des buts matériels. Quand l’homme apprend qu’il est futile de poursuivre des buts matériels et que les expériences matérielles ont un aspect limité, il se tourne lentement vers des buts supraterrestres. Il écoute et apprend au sujet des Maîtres qui vivent une vie merveilleuse pour lui. Il est attiré vers eux. Il s’engage dans les travaux qui sont accomplis par un Maître de Sagesse. Progressivement, il devient un serviteur, dans le sens où il accomplit physiquement des actes de service, dans le groupe du Maître. Ainsi, depuis le statut d’un serpent, il acquiert le statut d’un serviteur. Pour lui, le Maître devient un modèle et il essaie de l’imiter. Tandis qu’il imite le Maître, il pratique certaines vertus. La pratique des vertus le conduit progressivement à devenir un savant du futur. Il est cependant encore terrestre. Dès lors, il est le serpent physique. Mais l’aspiration fait de lui un serviteur dans le plan astral. Les vies passent. Au moment adéquat, il devient un savant, et progressivement, il devient un Saint Céleste.

Selon le Maître D.K., cela prend normalement sept cent septante sept vies (777) pour qu’un serviteur devienne un saint. Mais avant cela, il y a un nombre incalculable de vies qui auront été vécues par l’homme en tant que serpent, dans le sens vécues pour des bénéfices matériels.

Le serpent rampe sur son ventre, horizontalement sur la surface de la matière. L’homme travaillant pour son ventre (la nature du désir), se meut aussi horizontalement. C’est pourquoi l’homme terrestre est symboliquement appelé le serpent. L’aigle se déplace dans les cercles supérieurs et, en un mouvement spiralé, il atteint des cieux encore plus élevés.

L’homme qui s’élève du Muladhara jusque Anahatha se transforme lui-même en un aigle. Il s’élève encore dans des royaumes plus élevés et il atteint l’Ajna. Le serpent se déplace en cercles, l’aigle se déplace aussi en cercles, mais chaque fois qu’il a accompli un cercle, c’est sur l’anneau plus élevé. La différence entre un mouvement circulaire et un mouvement en spirale doit être comprise par l’étudiant de méditation.

Source : "Méditations occultes" de K.P. Kumar