Moi supérieur

 

 

Joey est infirmière dans un pénitencier à sécurité maximale. Elle exerce son métier d'infirmière depuis vingt ans en prison. La plupart des autres infirmières en milieu carcéral qu'elle connaît ont changé d'emploi à la suite d'épuisement professionnel. Mais elle persévère, prenant soin des gens auxquels " personne d'autre ne semble s'intéresser ", comme elle le dit si bien.

Qu'est-ce qui l'aide à tenir bon ? Elle est convaincue que c'est la relation qu'elle entretient avec sa Présence JE SUIS et son Moi christique qui l'aident à continuer là où d'autres ont abandonné. Elle y puise du courage et une direction pour mener à bien sa vie quotidienne. " C'est la seule chose qui me permette de rester bien vivante, qui me garde en bonne santé et m'aide à poursuivre ce travail. Sinon, j'aurais laissé tomber depuis longtemps . "

Sa Présence JE SUIS lui a même suggéré un jour d'entreprendre une sorte de révolution tranquille qui a eu comme effet de sauvegarder son emploi et celui de trois cent autres travailleurs de la santé en milieu carcéral.

Joey croit que cette Présence lui assure aussi la protection spirituelle dont elle a besoin pour travailler. Le moins que l'on puisse dire, c'est que son milieu de travail est éprouvant : on a enlevé des infirmières, des individus ont mis à prix la tête de certains membres du personnel  qui les avaient froissés, et plusieurs détenus poursuivent la direction pénitentiaire pour obtenir de meilleurs traitements. Les infirmières doivent revêtir des vestes anti-balles avant d'entrer dans certaines sections de la prison et, lorsque Joey effectue ses visites, deux gardes l'escortent.

Elle demande chaque jour à sa Présence JE SUIS et à son Moi christique de lui fournir l'énergie-lumière et la protection nécessaire. Elle demande qu'on l'enveloppe d'un cylindre d'énergie-lumière. Joey est convaincue que cette énergie la soutient et l'aide à apporter un peu d'amour aux détenus sans se laisser démonter par les insultes, les grossièretés et les menaces qui pleuvent. Elle décrit l'énergie de sa Présence comme une bouée, ou un gilet de sauvetage, qui l'entoure et l'isole du danger alors qu'elle exécute ses tâches les plus difficiles.

Joey est responsable des tests de dépistage des maladies contagieuses chez les détenus du VIH et de la tuberculose. Elle croit que c'est la lumière de sa Présence qui lui permet de continuer ce travail, même dans les moments les plus douloureux, par exemple lorsqu'elle s'entretient  avec une victim de viol ou qu'elle doit apprendre à un détenu qu'il est séro-positif.

Joey se sent comme une mère à l'égard de beaucoup de priosnniers qu'elle appelle d'ailleurs "mes gars". Les détenus sentent cet amour qu'elle leur porte et essaient de le lui rendre. Ils lui donnent parfois de petites croix tressées avec des fils de leurs chaussettes et ils avertissent les autres détenus de ne pas la menacer : "N'essaie même pas d'y toucher ", disent-ils en guise d'avertissement.

 

 

La révolution tranquille

Le milieu de travail était déjà assez dur sans parler d'avoir à se battre pour conserver son emploi ! Pourtant un beau jour, Joey et ses collègues apprirent que leurs postes allaient être supprimés. Selon un plan soumis au conseil des commissaires et au Service correctionnel du comté, les membres du personnel du  Service de santé de la prison étaient censés, six semaines plus tard, être mis à pied et remplacés par des travailleurs contractuels moins compétents et moins bien payés. Et cela avait l'air d'un fait accompli.

Joey savait qu'elle perdrait son emploi et que les nouveaux employés ne seraient pas en mesure d'assurer aux patients la qualité des soins dont ils avaient besoin. Elle s'imagina le cauchemar prévisible d'une montée de violence, peut-être même des émeutes, et une augmentation des maladies contagieuses. Elle était déprimée, comme tout le personnel infirmier. Mais comment s'opposer aux dirigeants du comté ?

Elle fit appel à sa Présence : "Dis-moi ce que je dois faire. Je suis à l'écoute." Sa Présence lui suggéra d'appeler son ancienne patronne, une infirmière en santé publique. A sa grande surprise, celle-ci avait accès à des études menées sur des projets semblables, mis en oeuvre dans d'autres prisons. "Je me suis rendu compte que nous possédions là l'analyse du prix de revient, la comptabilité, les dates, soit les données les plus précises qui existaient sur le sujet aux Etats-Unis". Or, les données révélaient que la privatisation des services de santé en  milieu carcéral n'aboutissait pas à des économies, mais plutôt à des coûts supplémentaires.

Joey photocopia ces renseignements, en fit un résumé qu'elle intégra à une lettre de protestation et se mit au travail. Elle appela sa démarche la "révolution tranquille". Des centaines  de personnes eurent tôt fait de signer la lette, même les détenus les plus durs entamèrent leur propre campagne de protestation épistolaire contre les mesures annoncées.

A chaque étape, sa Présence lui disait quoi faire. "Chaque jour, je demandais simplement dans  mes prières, ce que je devais  faire. Et je recevais des réponses directes. J'ai été guidée à chaque étape."

Le jour de l'audience devant le conseil des commissaires, une centaine de membres du personnel de la santé se présentèrent avec Joey comme porte-parole. Elle n'avait qu'une minute pour s'exprimer et tenter de convaincre son auditoire.

"Je n'avais pas la moindre idée de ce que j'allais dire quand viendrait mon tour", se rappelle-t-elle. Mais sa Présence et son Moi christique prirent le contrôle de la situation. "Je n'ai fait que répéter les mots qui m'étaient dictés et ce fut parfait."

Le conseil réexamina la question et convint d'explorer d'autres  solutions. Les autres travailleurs de la santé étaient étonnés et euphoriques. "Tu as réussi, tu as sauvé nos emplois ! " s'exclamaa le chirurgien dentiste. Trois ans plus tard, les services de santé n'ont toujours pas été donnés en sous-traitance.

Joey continue à travailler auprès des prisonniers et à prier chaque jour sa Présence JE SUIS, qui l'aide à poursuivre sa voie et qui guide sa vie.

 

 

Les avantages

Joey a rapporté quelques-uns des privilèges de sa communion constante avec son Moi supérieur. Elle a été guidée pour savoir quels gestes poser et elle a reçu de l'amour et du soutien dans une situation difficile. Elle a eu aussi l'occasion de mettre à profit un talent qui sommeillait en elle, l'art de parler en public.

AYAM_3_t_tes


 

Tout le monde a des talents cachés. Ils constituent votre "trésor dans le ciel", symbolisé, sur l'illustration de votre vrai Moi (page couverture) par les anneaux de couleur qui entourent le personnage du haut. Ces anneaux, des cercles à l'intérieur d'autres cercles, représentent le corps causal, réservoir de l'énergie utilisée par vous à  bon escient en cette vie et dans vos vies antérieures.

Pensez-y ! Toute l'énergie que vous avez utilisée de façon positive en actes d'amour, d'attention à autrui, toute l'énergie investie dans la croissance et l'étude est à votre disposition.

Ce corps causal est une demeure que vous avez créée pour votre Présence JE SUIS. Vous pouvez demander à votre Présence de libérer tous les talents que vous avez accumulés afin de pouvoir les utiliser et faire encore plus de bien.

Dès que vous entrerez en contact avec votre Présence, vous commencerez à vous sentir guidé, sachant exactement quels gestes poser, en plus de jouir d'une plus grande aptitude à utiliser vos talents. Et vous jouirez de bienfaits encore plus grands en approfondissant votre union avec la Présence.

Au moment de l'ascension, Jésus est devenu un avec la Présence JE SUIS. Pour ne faire qu'un avec la Présence JE SUIS, il vous faut commencer par vous identifier au Moi christique qui est le Christ universel individualisé pour chacun d'entre nous. Le Moi christique vous éveille à votre identité d'enfant de Dieu et vous aide à vous rapprocher de la Présence JE SUIS.

La Bible décrit l'ascension de Jésus comme une montée au ciel, mais l'ascension est en réalité un processus spirituel d'accélération de la consience. Nous aussi sommes destinés à nous unir à la Présence JE SUIS à mesure que nous avancerons vers notre transfiguration, notre résurrection et notre ascension spirituelles.

 

Source : Le Pouvoir de votre Moi supérieur " d'Elizabeth Clare Prophet