Krishna_et_roses

 

Gîtâ-Upanishad

- Le Seigneur Krishna -

 

Le Chemin du Yoga fut donc donné à Moi, le JE SUIS pour les êtres planétaires, par l’intermédiaire du système hiérarchique du Soleil, du Manu (Mental Solaire) et mental humain.

Avec le temps, ce yoga fut distortionné et connut ses propres détériorations. Cela a mené le mental humain a l’énigme de sa vie. Le Yoga dont je parle est le Yoga de l’action désintéressée. L’action altruiste est le vrai sacrifice (Yagna). En s’engageant dans de tels actes altruistes, la Lumière de la Connaissance se révèle elle-même. Lorsque l’homme commence à s’orienter vers les fruits de l’action, il ouvre les portes pour son karma individuel et le destin correspondant.

Le destin mène au cercle vicieux de la cause à effet.

Pour les humains qui sont emprisonnés dans la toile d’araignée de la cause à effet, la seule route pour s’en échapper est juste de faire ce qui doit être fait. Faire devrait trouver son fondement dans ses devoirs envers la vie. Les résultats de l’action ne peuvent pas être le fondement de l’action. Cela demande courage et conviction. Le Chemin est seulement pour ceux qui ont ce courage et qui ont trouvé le degré nécessaire de conviction.

Le désir ne peut être le fondement pour agir. Lorsque quelqu’un agit avec le devoir pour fondement, ses sens lui obéissent. Si quelqu’un agit avec le désir comme fondement, ses sens le conditionnent. C’est la Loi. On ne peut tuer le désir mais on peut filtrer le désir par le criblage du devoir. Si cela n’est pas possible, il n’y a pas de sentier et il n’y a pas de yoga quelles que soient les prétentions qu’on peut avoir.


Source : K.P. Kumar