agni_affiche

 

 

28. ARCHAMI THE SUMATIM GHOSHYAR VAK

SAM THEVAAVAATHA JARATAMI YANGEEH

SVASVASTVA SURADHA MARJAYEE MA

ASMEKSHATRANI DHARAYEER ANUDHUN

Oh Seigneur Agni ! Nous prions pour ta disposition à accorder des grâces. Puisse notre prière se réverbérer et te plaire. Nous te vénérons avec toutes les ressources que tu nous as octroyées telles que les enfants, les petits-enfants, la richesse, la santé et le statut.

Sois assez bon de nous accorder davantage de richesses uniquement pour pouvoir te vénérer de plus en plus.

 

Commentaire :

Agni a de nombreuses dimensions. Agni est tout puissant, il connaît tout, il est le pouvoir de toute activité et il est pur amour dans le coeur. Le pur amour d’Agni se déverse comme une grâce. Cette grâce donne la plénitude.

Vénérer pour recevoir la grâce est l’approche la plus humble du Divin, Agni. La grâce comble. La grâce peut élever l’âme qui prie dans chaque aspect de vie. Pour cette raison la vénération doit être ardente.

Les prières ardentes se réverbèrent. Les prières qui se réverbèrent satisfont le Seigneur. Lorsque le Seigneur est satisfait, Sa grâce se déverse. Lorsque la grâce se déverse, de plus en plus de richesses sont octroyées pour la plénitude de l’âme qui prie. La clé de cette prière est de re-dédier tout ce qui a été octroyé par le Seigneur aux pieds du Seigneur. Lorsqu’on le fait, le Seigneur continue à déverser davantage de grâces et même donne sa Présence.

Normalement ceux qui vénèrent et qui tendent à devenir riches n’offrent pas leurs richesses au Seigneur qui leur a octroyé une telle richesse grâce aux vénérations faites. Mais dédier la richesse en vénération du Seigneur aide à l’octroi d’avantage de richesses. De cette façon l’on est comblé. La plénitude se manifeste à travers la Présence du Seigneur. Les présents qu’Il donne (cadeaux), si on se les approprie de façon égoïste, la plénitude reste un mirage.

Celui qui vénère, dans ses prières, dit qu’il va même vénérer en compagnie de sa progéniture en se tenant dans la dignité et le statut qui lui ont été octroyés.

Fixer un partage, un pourcentage de développement à donner au Divin est la première étape vers Lui. Offrir tout, y compris soi-même au Seigneur, est l’étape finale. Lorsque l’offrande est totale, la Présence du Seigneur est totale.

Source : "Hymnes sur Agni " de K.P. Kumar