parole

   

 

La parole est un principe que vous avez acquis depuis votre plus jeune âge. Vous avez écouté et répété. Vos parents vous ont éduqué et transmis ces mots dans leur langage et dans leur état d'être. Ils ont été des maîtres initiateurs.

Vous avez ensuite volé de vos propres ailes, avec vos envies, vos souffrances, vos réalisations, vos amis et votre mental. Vous vous êtes formés, éduqués dans votre environnement, dans votre monde. Votre éducation a eu une forte inflience. Vous avez grandi dans cet univers et vous avez acquis votre propre langage. Les influences ont été fortes, les tentations aussi. Il y a eu des essais, des ressemblances, des imitations. Tout ceci a intégré votre être pour former celle et celui que vous êtes aujourd'hui, avec votre tout, et la jouissance de tout ce que vous avez appris.

Ce langage est le symbole de votre civilisation ainsi que de toutes les civilisations passées. Tout a pris la forme, l'énergie de l'époque où il a été dressé par l'homme. Les signes, les expressions, les mots, ont tous des sens issus de la programmation de l'homme. Et au-delà de ceci, il y a aussi l'énergie à laquelle est accordé le mot ou le groupement de mots.

L'homme laisse son empreinte, l'univers marque de son énergie, l'empreinte de l'homme. au départ, toute source d'énergie est une symbiose universelle. Puis elle représente toute fonction dans la transparence. Si bien que l'emploi des mots est créé par l'homme pour définir et dire mais il est aussi inscrit dans l'univers pour une programmation qui est une idéologie bien représentative de l'énergie.

Je vais vous donner un exemple. Prenons le mot souvenir. Chez l'homme, il définit un retour dans le passé. Dans sa  représentation première, il a été créé pour définir. Mais le son et l'intention ont pris la programmation universelle à laquelle il correspond. Le mot lui-même est raccordé à une origine universelle à laquelle il est rattaché.

Cet emploi est l'évolution logique de l'énergie dans l'espace et l'intention que l'homme y place, détermine sa place positive et négative. Positive, lorsque le mot est employé pour un bien, un état, une description. Négative, lorsque les liens qui unissent l'être l'envahissent de peine, lui rappellent un passé douloureux, une culpabilité, des remords et bien d'autres choses. La plénitude ne peut alors s'établir et la programmation qui le détermine, le raccorde à sa note.

Imaginez que chaque mot est relié à une énergie par un lien élastique. Il monte dans l'univers, part vers l'énergie qui l'attire et ensuite revient vers vous avec l'énergie dont  il s'est chargé. Vous recevez de plein fouet, avec douceur ou violence, ce qu'elle est. Sa programmation universelle la définit pour un retour logique de votre envoi.

Tant que l'homme définira son langage sans accord avec cette loi, il subira les assaut des énergies. Lorsqu'il appliquera en conscience cette fonction, il prendra en lui la puissante et belle envolée qui lui renverra cette programmation.

Lorsque vous serez assez évolués, vous décrypterez sans mot le jeu des énergies. Vous parlerez avec la pensée et définirez avec l'énergie. Vous saurez que tout est relation, intention, état de compréhension en l'instant, sans besoin de définir, sans donner le sens de ce qui est en le sachant tout simplement.

La pensée est un état supérieur. Lorsque la puissance vibratoire est élevée, les paroles ne sont plus nécessaires. L'esprit qui est en vous élabore et transmet en un atome pur où tout est isncrit. Il libère sa compréhension sans mot. L'état d'Etre se relie à lui et définit sa subtilité par l'unique jeu de l'énergie. Plus besoin des mots. Tout se fait en l'être et se relie à l'esprit pour fusionner et être dans sa partie, la définition de ce qui est pensé.

La subtilité de l'énergie est une source tellement belle qu'elle n'a aucune limite. La puissance est définie par la lumière et l'esprit divin. Toute source de définition est un état dans l'état. Le principe universel règle son élan et entre dans la composition de ce qu'il définit.

A ce jour vous n'avez pas encore compris ce sens. Mais bientôt, la programmation universelle prendra source en vous pour puiser en l'univers sa fonction. La télépathie est cette forme-là d'échange pensant. Elle relie par la pensée qui envoie des informations. Au niveau le plus bas, vous conversez. Au niveau le plus haut, vous recevez les informations sans qu'elles soient définies.La vibration à laquelle vous êtes rattachés, pénètre votre esprit pour lui dire par l'énergie ce qui est. Vous comprenez sans élaborer. Vous savez sans mot, sans discours. Là est la subtilité universelle qui vient à vous.

Dans la programmation est la vie. La vie de tout être dans sa vie mais aussi l'importance de l'énergie dans l'univers. Il y a là une dichotomie fonctionnelle de la pensée. Ce que pense l'homme est l'illusion de son esprit mais aussi la pleine reconnaissance de ce qu'il crée dans l'univers qui le lui renvoie dans sa forme la plus juste.

Il n'y a pas d'injustice dans l'élaboration des mots. Le franc-parler retournera la franchise à l'état brut. La finesse développera une harmonie. Le mensonge pénétrera l'état de l'homme pour montrer son message et frappera là où il pourra s'infiltrer. Ainsi celui qui envoie, reçoit. Celui qui reçoit, réceptionne le degré de vibration qui lui correspond. Autrement dit, il n'est pas de langage virtuel, mais il existe la virtualité dans tout langage. Tout est ce qu'il doit être, tout s'attire dans son emploi évident de l'être dans la forme, pour la forme dans l'être. L'évidence est une raison que la raison ne peut nommer. Son existence est bien présente et la raison affirme son emploi dans l'emploi de ce qu'il est.

L'homme a besoin de repères dans sa vie. Il est évident qu'il ne peut errer sans savoir où il est, ni qui il et. Il prend  la mesure de sa consistance dans la raison et l'esprit lui renvoie sa subsistance. Quand le maître apparaît, il nourrit se différence pour avancer. Mais lorsque la teneur de ses propos n'est pas de pure essence, il reçoit ses convictions, pleinement et sûrement. Nul ne peut échapper à cette application. Car l'univers est le seul meneur, le seul décideur. Tôt ou tard, celui qui apprend trouve à sa porte la causalité de sa référence. Dans l'oubli de qui il est, il ouvre grand cette porte pour une meilleure perception, une meilleure compréhension.

L'horizon est vaste et silencieux, et c'est dans ce silence qu'il trouve la puissance qui lui manque pour une application de sa voix dans la justesse et la précision de ce qu'il veut attirer à lui. Il sait désormais que la positivité de toute parole lui donnera ce qu'il attend. L'illusion n'est qu'une subsistance de l'humanité pour grandir. Lorsqu'elle s'efface, il reste la position de la lumière qui apporte sa volonté dans l'espace de la liberté de l'homme.

Tout homme est contraint tôt ou tard de regarder cette direction. L'ombre ne peut voiler la face réelle de l'univers éternellement. Un jour, un rai de lumière parvient à percer cette opacité. Il atteint l'homme et rien n'est désormais plus pareil. La lumière est une jouissance qui est reconnue par tous. Un jour ou l'autre, elle atteint le coeur du plus meurtri, du plus démuni, et donne sa grandeur à l'illusion. Le feu éteint se rallume alors pour réchauffer l'être en sa demande. Ainsi l'étincelle grandit pour s'établir et irradier. L'homme retrouve les sensations perdues. Il s'emploie à les conserver et comprend que les énergies peuvent lui approter la lumière. Les situations porteuses, ouvreuses de cadeaux s'installent. Il rectifie les bassesses pour se placer dans l'espérance et recevoir sa bénédiction. Le jour lui montre la lumière. La nuit s'en va loin de lui pour ne plus être.

Voilà la leçon de l'homme. Elle est belle et nourrissante. La légitimité de la lumière lui revient. Elle se trouve dans l'emploi de la pensée, celui de la parole pure et aimante, dans  l'action de la lumière. Rien n'est plus simple, rien n'est plus porteur. Il suffit de s'y placer pour vivre en harmonie dans la programmation de l'univers et de sa source. Vous n'avez qu'un choix à effectuer et à regarder. Vous devez envisager cette différence pour une vie différente.

La recherche n'est qu'humaine. L'emploi de la connaissance est la raison divine. Toute substance est une jouissance dans son emploi.qu'il soit blanc ou noir, il nourrit l'homme pour le guider et il appuie sur les parties douloureuses afin qu'il comprenne ce qu'il ne veut pas voir. Il va avec ses opportunités ou bien ses fatalités. La recherche l'oublie dans sa peine car il n'applique pas ses connaissances. Il sait mais n'entreprend pas, se laissant porter par la facilité. Car il est évident que tout travail personnel nécessite une adaptation, un changement de ses vues et une application pour une intégration  légitime.

Toute source limite l'homme dans son devenir lorsqu'elle est basée sur le mental. Il n'est de solution que dans le coeur. Il n'est de raison humaine que dans le mental. La limite est rapidement franchie. L'homme tombe alors dans le piège de l'illusion et de son enfermement.

La programmation humaine fait partie de l'illusion. Elle détermine le côté ombre qu'il élabore et lui renvoie son reflet. Dans son emploi, l'homme  est limité. Il regarde ses faits et gestes avec sson mental. Il se soustrait à la réelle valeur de toute énergie car la gêne occasionnée lui renvoie la justesse de qui il est. Les mots sont là pour lui dire qu'il  s'égare. Il se referme et bloque toute source de compréhension. Il voit avec le mental et se soumet à son jeu. toute forme d'action est source d'illusion. Il est dans son jeu, l'acteur qui se voile la face pour ne reconnaître que la beauté éphémère. Cette pratique rejoint l'ordre humain du pouvoir pour un état humain dans le pouvoir. La libération de ce qui est pensé, dit, et fait, est un désordre moral qui ne fait qu'accroître l'immoralité de son emploi. L'homme est lié à cette fonction car il y adhère pleinement. Il s'est programmé dans la programmation de l'univers. L'unicité est celle d'un rapprochement certain avec cette forme. La qualité de ce qu'elle est, a un sens profond qui dénature l'estime profond de la cellule mère qui est l'âme. Les écarts se creusent ainsi. L'homme s'éloigne de la Source. L'âme souffre par manque de reconnaissance.

La programmation universelle est, quant à elle, une définition de ce que toute vie est apte à intégrer la lumière. Les mots servent à utiliser cette jouissance.La déprogrammation de l'homme se fait pour une programmation de la lumière.L'instant se vit dans la vie. Il n'y a aucun écart, aucune intolérance, aucun manque de liberté. L'être est libre car il crée sa vie dans la pleine jouissance de ce qu'il sait et il applique son savoir pour un parcours de lumière et non de l'illusion. Il reconnaît ses mots pour former le pouvoir  de la lumière et attirer à lui cette puissance. Il a foi en cet emploi et sait qu'il peut tout créer dans une union fusionnelle de la Source elle-même. L'âme s'ouvre pour libérer son accord et lui montrer la voie. La grâce de ce qu'elle transmet, touche la liberté des sens, la liberté de l'homme dans sa vie.

Il  n'y a alors plus de soumission au mental mais une ouverture belle et large de la connaissance et de la créativité. La raison divine prend le pas sur la raison humaine. L'onde se noie dans la forme pour apporter la création d'une liberté de choix, la joie, l'amour, la paix, la lumière.

Libres sont ceux qui choisissent cette voie. Ils prendront l'envol majestueux de la liberté dans leur monde et créeront dans la similitude des pensées, des paroles, des actions. Le monde se meurt de la source de l'homme et de sa direction. Libérez-vous pour vous élever et créer votre vie dans la lumière de vos sens. Votre programmation doit être déprogrammée pour une application de la programmation universelle. L'enjeu est important. Votre vie en dépend.

 

Vous pouvez répéter 3 fois à voix haute :

- JE SUIS JE SUIS.

- Je déprogramme ma volonté humaine.

- JE SUIS JE SUIS

- Je programme en moi la volonté de l'univers.

- JE SUIS JE SUIS.

- J'applique la lumière dans l'emploi de mes pensées, de mes paroles, de mes actes.

 

Remerciez les énergies.

 

Maha Chohan

 

Source : " Enseignement du Rayon Bleu - Etre JE SUIS " par Mirena et Maha Chohan