ange_de_la_cascade

 

Les Anges de Lumière et la vie professionnelle  

6 - Les Anges et la justice

La justice est la capacité de discerner sagement et impartialement ce qui est juste.

Le bon justicier est celui qui a déjà fait intérieurement le jugement de sa conscience, et qui a condamné et exécuté tout ce qu'il y avait de mauvais en lui.

Celui qui est trop dur ou trop laxiste avec lui-même, ne peut pas être juste envers les autres.

De nombreux Anges de justice aident quotidiennement les hommes à juger avec justesse.

L'Humain ne juge que sur les faits extérieurs et son choix ne prend pas en compte les pensées ou les acquis antérieurs du jugé, seule la Justice Divine est totalement juste car Elle connaît tous les paramètres intérieurs et antérieurs.

CALIEL 18 protège les juges et les magistrats et leur dispense une justice juste et intègre, ainsi qu'un grand amour de la vérité.

YEYALEL 58 développe en eux un discernement logique, sage et rigoureux et IAH-HEL 62 le renforce d'impartialité et de sentimalité.

VASARIAH 32 domine sur tous les juristes, les avocats et les magistrats, il diffuse en eux une justice clémente capable d'aller jusqu'à l'acquittement.

Les avocats et les juges reçoivent de DANIEL 50 le don de l'éloquence. VASARIAH 32 développe également la facilité d'expression.

MEBAHEL 14 fait aimer la jurisprudence, et donne la distinction dans le barreau, par ses essences de vérité, de justice et de liberté.

YEYAYEL 58 permet de démasquer les faux-témoins.

IAH-HEL 62 met en avant l'évidence de la vérité, et HAIAIEL 7 donne la victoire des causes justes.

 

Prière de justice

 

Seigneur,

Souvent, je me suis mal jugé,

et j'ai critiqué mes frères,

J'ai gardé prisonnières mes pensées,

et j'ai condamné mes frères.

J'ai oublié de m'aimer,

et par là-même m'aimer le divin,

qui est en moi,

et en chacun de mes frères.

Oui,

j'ai reporté sur eux,

tous mes conflits internes.

aujourd'hui, je siège au tribunal de ma conscience,

en juge sage et clément,

assisté par les Anges justes.

Je connais les motifs d'accusation,

et tous les paramètres de l'action.

Je pèse le pour et le contre,

de chaque circonstance atténuante,

et je prends acte :

Attendu que je reconnais humblement,

avoir agi avec injustice,

par méconnaissance de la loi d'amour.

Attendu que je regrette sincèrement,

toutes mes mauvaises actions,

et que je m'engage à ne pas recommencer,

Je me condamne à libérer,

tous mes prisonniers internes,

peurs, angoisses...

Je grâcie tous ceux qui m'ont offensé.

Je m'interdis tout jugement non conforme,

aux lois divines.

Je m'engage dans le travail volontaire,

de nettoyage de mes demeures internes,

afin que les vertus divines y siègent.

Je suis juste, libre et heureux.

Amen, Amen, Amen.

Ainsi soit-il par la grâce de Dieu

(x3 fois)

 

Source : " Les Anges de Lumière et la vie professionnelle " par Joeliah, Editions Bussière