mandala

 

Chaque mot est pierre qui bâtit.

Belle est l'intention que la parole soit l'expression pure d'être tendresse, la clarté inhérente à la tendresse, la délicatesse inhérente à la tendresse, la fermeté inhérente à la tendresse.

Nous en revenons à offrir les vieux schémas.
Voyez, vous trouvez étonnant peut-être, alors que notre seul discours est d'honorer la perfection de chaque être et de vous inviter à ne regarder que la perfection de chaque être, vous trouvez étonnant peut-être que dans ce moment qui semble un tournant pour l'humanité, nous parlions de ces jeux illusoires des grands illusionnistes, ou semblant grands illusionnistes, car l'heure est venue où ces jeux sont exposés. Les jeux exposés ne peuvent plus perdurer. L'illusion exposée perd sa magie. La manière dont l'art de la parole a été déformé fait partie des jeux des grands illusionnistes. Eux savent que la parole est vibration

L'humanité est entrée dans des habitudes d'une expression déformée de leur intention, que ce soit par désir de soi-disant humour ou par attachement à quelque crispation, cela fait partie de la norme. Les normes ont été induites sournoisement par les soi-disant grands illusionnistes. L'être clair choisit la clarté des mots.

Offrir toute habitude d'exprimer une parole qui ne soit pas le plein reflet de son intention, quelles que soient les circonstances. Comme nous le disions tout à l'heure à cette sœur, choisir maintenant inconditionnellement, irrémédiablement. Et si quelque apparent manque de clarté ou quelque attachement fait prononcer une parole qui n'est pas le pur reflet de l'intention première de tendresse, clarté, élévation, inspiration, corriger la parole de suite.

Vous voulez du concret, n'est-ce pas, nous l'avons dit hier, la perception ou la réalisation du non-duel a, inhérente en elle, un mode d'expression, un mode de vie qui est pur hommage au non-duel. L'on ne peut séparer la conscience abstraite du comportement concret. L'heure est au concret.

L'humanité a tant attendu que la terre, par quelque magie, devienne le paradis qu'elle a toujours été, l'heure est à la création. Chaque mot est pierre qui bâtit. La parole est créatrice, la parole est la vie.

 

Source : http://anandamath.free.fr

Message de l'Ami (Jésus) reçu par Agnès Bos-Masseron reçu le 20 avril 2013