Verseau

 

Méditation 81 

(9 juin, 4 juillet, 12 décembre, 6 janvier)

 

Number one, the rod. Zero to one, the serpent unwinds.

Number nine, the throne ; number ten, the crown.

Kingdom gained. Hunter becomes saint.

Hunter bears pot.

Light of life carried. Mind and wisdom married.

Saint blesses the couple with holy water from pot.

 

(Le nombre un, le bâton.

De zéro à un, le serpent se déroule.

Le nombre neuf, le trône ; le nombre dix, la couronne.

Le royaume est gagné. Le chasseur devient saint.

Le chasseur porte la jarre.

La lumière de vie est portée.

Le mental et la sagesse sont mariés.

Le saint bénit le couple avec l’eau sacrée de la jarre.)

 

Commentaire

Le nombre dix est la couronne. Dix est le nombre complet. Il est l’Unique et la Création. L’Unique est le Divin qui régit la Création. Il est sur la tête du chasseur comme sa couronne. La couronne est celle du Mage.

Le nombre neuf est le trône. Le trône sur lequel le chasseur est assis, portant la couronne du Mage, est . Le Bélier est le signe du gouverneur dans lequel est le lotus de l’Ajna. C’est dans ce lotus qu’un Fils de Dieu est assis et dirige. Neuf est le nombre de la pure conscience au-delà des trois qualités. Celui qui peut ascensionner jusqu’à l’Ajna et y demeurer est le Maître de son système. Le trône du Bélier a été octroyé au chasseur quand celui-ci est passé au-dessus du pont supérieur (expliqué dans les méditations précédentes).

Le nombre un est le bâton. C’est le bâton de la conscience (la corde vertébrale) à travers laquelle le roi régit le royaume. Le bâton reçoit le pouvoir du zéro. Le zéro est la plénitude. Depuis la plénitude, l’énergie s’écoule dans le bâton sur un chemin en spirale, que le temps crée (expliqué dans la méditation précédente). Le bâton du Roi Mage a un globe à son sommet qui représente le zéro. Le bâton est aussi entouré par le serpent dans un chemin en spirale.

Ce bâton décrit plus haut est le bâton se trouvant dans les mains de l’initié qui détient tous les pouvoirs de la création. Madame Blavatsky décrit qu’actuellement sur Terre, ce bâton est détenu par le Seigneur Maitreya , le Maître des Maîtres et le Yogi des Yogis.

Celui qui a gagné ce bâton, la couronne et le trône, regagne le royaume de Dieu et cependant demeure un saint distribuant les énergies d’amour, de lumière et de vie à ses semblables, tout en les recevant depuis les cercles supérieurs. Ceci est décrit comme «Le chasseur porte la jarre ».

La jarre qu’il porte est la jarre du Verseau qui a des ouvertures de chaque côté. A travers l’ouverture qui se trouve de l’autre côté, les énergies invisibles entrent et par l’ouverture de ce côté, ces énergies sont transmises en tant qu’amour, lumière et vie. Le chasseur/saint porte la lumière de vie, qui se déploie en volonté, amour et lumière.

Dans cet état de conscience, le mental est complètement orienté vers la sagesse. Ceci est décrit comme « Le mental et la sagesse sont mariés ».

Le saint réalise un tel mariage pour ceux qui le suivent. Il va s’assurer que la jeune fille du mental s’oriente vers l’homme de sagesse, à l’intérieur de ses disciples. Ainsi le saint bénit ceux qui le suivent. Il octroie encore davantage de bénédictions de sorte que le disciple soit comblé des eaux de la jarre (la jarre du Verseau). Tant que le disciple est orienté vers le Maître, les eaux continuent à s’écouler à travers le Maître vers le disciple. Cela va résulter, dans le disciple, en un mariage éternel entre la sagesse et le menta

Source : "Méditations occultes " de K.P. Kumar