J_sus_chemin

 

Méditation 42

(1er mai, 12 août, 3 novembre, 14 février)

 

All names together utter the name of God.

A prophecy thinks from darkness to light. Prophecy is fulfilled

Abraham, Moses, Isiah, Jacob put together form Jesus.

(Tous les noms ensemble prononcent le nom de Dieu.

Une prophétie réflèchit de l’obscurité à la lumière.

La prophétie est accomplie.

Abraham, Moïse, Isaïe, Jacob mis ensemble forment Jésus.)

 

Commentaire

La compréhension originelle de Dieu, depuis les temps Védiques est qu’Il existe comme tous noms et dans toutes formes. La matière est une émergence de l’Esprit. Quand la matière est dessinée et façonnée par les forces de la nature, l’Esprit coopère et réside dans la matière.

Tout ce qui est visible et invisible est Dieu. A travers le Dieu visible, l’invisible peut être réalisé. En niant le Dieu visible, on ne peut pas atteindre facilement l’invisible.

« Visvam Vishnuhu », disent les Védas. La forme du monde est Vishnu, le Seigneur. Quand cette vérité est acceptée, tous les noms sont les noms de Dieu, parce que les noms sont donnés aux formes, qui sont faites par Dieu. Dieu réside en tout.

Quand Dieu n’est pas ressenti dans la forme, l’obscurité prévaut.

Lorsque l’on se rappelle de Dieu dans la forme, l’obscurité produit la lumière. Le disciple doit réfléchir et se rappeler de Dieu dans tout ce qui est visible. Ceci est une discipline fondamentale pour un disciple. Alors Dieu se révèle progressivement. Quand Dieu (la Lumière) se révèle dans le visible, l’obscurité du monde disparaît.

Le chemin de la grâce que Jésus-Christ a suivi et que de nombreux disciples du monde ont suivi en Inde, suggère de chercher Dieu dans tout ce qui est. Alors la réalité apparaît et la prophétie est accomplie. En Jésus, la prophétie s’est tellement bien accomplie ; ceci a été imité par , etc.

Les enseignements de Jésus constituent la synthèse de la sagesse. Il est malheureux que seuls des fragments de ses enseignements demeurent aujourd’hui. Il a enseigné la synthèse de tout ce qui EST. Il a enseigné par des symboles, par des allégories et par des paraboles. Il a démontré l’immortalité de l’homme. Il a créé et détruit. Il a ramené des morts à la vie. Il était l’incarnation de la simplicité, de l’amour, du partage et du sacrifice. Il n’a pas fondé une religion. Il a suivi le chemin de la vérité, qui avait été suivi précédemment par des chercheurs devenus des Maîtres. Comme eux, il est aussi devenu une part du chemin.

Source : "Méditations occultes " de K.P. Kumar