Durga

 

Message du mois de la Balance

(21 septembre - 20  octobre)

 

La Balance représente le principe du nombril. Le nombril représente l’extériorisation à tous les niveaux. Pour que l’Absolu s’extériorise jusqu’à la nature physique dense, cela prend neuf étapes régulières.

L’Absolu, qui est appelé la Vérité ou l’Existence Pure, s’extériorise en tant que conscience. Et la conscience s’extériorise en huit étapes via les trois qualités et les cinq éléments pour rendre visible l’invisible. 5+3+1 font 10. Les éléments sont cinq, les pouvoirs ou les qualités de la Nature sont trois. Au-delà de ces huit est la lumière pure de la conscience en tant que neuvième. La conscience n’est que l’extériorisation de l’Absolu. Les Sages ont donc perçu l’existence Une Absolue avec ses neuf extériorisations. Les frontières de la Nature sont au nombre de neuf. Elles sont appelées les neuf circonscriptions autour de l’Unique. Le principe d’extériorisation en son processus inversé est aussi le principe d’absorption. L’intériorisation part du même centre que l’extériorisation. L’entrée se fait par la même porte que la sortie. Tout comme il y a neuf points de sortie pour l’existence, il existe aussi neuf points d’entrée pour l’existence. A chaque étape, il y a un point de sortie, qui est aussi un point d’entrée.

La circonférence de 360 degrés culmine dans le centre et le centre mène à un état de conscience plus subtile qui à son tour est une circonférence. Elle a son propre centre plus subtil au sein duquel elle culmine à nouveau pour atteindre une circonférence plus subtile et le processus continue jusqu’à ce que l’absorption ait lieu jusqu’à l’état de pure existence.

Le principe centrifuge et centripète est véritablement le principe du nombril représenté par le signe de la Balance.

Les cinq premières étapes du Yoga se rapportent à l’absorption des dualités.

Les deux étapes suivantes se rapportent à l’absorption de la réfection dans l’Originel. Le premier est l’absorption du dernier. Le dernier est l’absorption des verticales dans le centre. Il faut réfléchir à cela pour expérimenter « JE SUIS CELA JE SUIS ».

Les Védas ont conçu toute l’activité de déploiement et de repli comme l’activité de la conscience, que l’on appelle aussi la . Sans sa Grâce, on ne peut vraiment s’exprimer glorieusement dans l’objectivité et retourner à l’état Originel. La vénération de la Mère est née pour gagner la Grâce de la Mère. Comme la nature de la Mère est impénétrable sans sa grâce, elle est appelée Durga.

Source : K.P.Kumar