f_licit__rose

 

Méditation 4

(21 mars, 21 septembre, 23 septembre)

 

Lead me through knowledge to bliss.

Lead me through strength to service.

Lead me through sympathy to realisation.

Lead me through love to oneness

 

(Mène-moi à travers la connaissance, à la félicité.

Mène-moi à travers la force, au service.

Mène-moi à travers la sympathie, à la réalisation.

Mène-moi à travers l’amour, à l’unité.)

 

 

Commentaire

Sachez que seule la connaissance donne la félicité. La connaissance absolue donne la félicité absolue. La connaissance, lorsqu’elle est réalisée, nous mène à l’existence unitaire, à l’unité de l’existence, à l’existence une en tant que tout ceci. Elle conduit au stade d’Ananya (pas d’autre), d’Advaita (pas de second). Ceci est la félicité de la connaissance.

On ne peut s’appeler quelqu’un qui a la connaissance si l’on n’atteint pas le stade dont on a parlé d’Ananya et d’Advaita.

Le Seigneur dit dans la Bhagavad Gita, « Il n’y a rien de plus pur que la connaissance ou même d’aussi pur que la connaissance ». Celuiqui est dans la connaissance est dans la félicité quel que soit le temps, l’endroit, les situations et les événements. La connaissance est comme le feu qui absorbe en lui tout ce qui l’entoure. La connaissance est la connaissance de soi, le Soi Unique qui existe comme tout ce qui est.

Sachez que cette félicité imperturbable appartient à ceux qui connaissent véritablement.

Sachez que tous ne peuvent pas servir. Il faut avoir la force de servir.

Il faut acquérir la capacité de servir. Servir sans capacité est comme cuisiner sans expérience ou se précipiter dans une guerre sans savoir comment utiliser les armes. C’est aussi comme essayer d’écrire sans connaître l’alphabet. Servir est une bonne pensée. Mais pour réaliser un service, il faut acquérir des capacités. Les capacités correspondantes à un service spécifique devraient être couplées avec l’intention de servir.

Servir sans force mène quelqu’un à la confusion et au chaos. Apprendre les capacités pour servir est la réelle éducation.

Sachez encore que les réalisations Divines n’adviennent pas à ceux qui n’ont pas un coeur ouvert. La sympathie est la qualité qui s’écoule d’un coeur bienveillant. Les aspirants doivent cultiver la sympathie et de cette façon, acquérir un coeur bienveillant, pour faire l’expérience des révélations Divines et des réalisations. La sympathie est un processus de compréhension bienveillante des autres. Se placer soi-même dans la position des autres engendre la compréhension bienveillante. De la compréhension bienveillante à la sympathie, de la sympathie à l’amabilité de coeur, de l’amabilité de coeur aux expériences Divines, c’est la route.

Les aspirants aspirent à des expériences Divines sans suivre la discipline correspondante. Ils aspirent à servir sans les capacités ; ils aspirent également à la félicité sans la connaissance. De tels aspirants restent des rêveurs.

La sympathie mène également quelqu’un à la compréhension aimante, la compréhension aimante s’installe progressivement en amour.

L’amour est impossible pour ceux qui n’ont pas de compréhension aimante.

La compréhension aimante est impossible sans la qualité de base de la sympathie. Lorsque l’amour s’installe dans notre nature, il conduit à la connaissance de l’unité. Alors le circuit est complet. De la connaissance à l’amour, de l’amour à la sympathie et de la sympathie au service tel est le travail du Maître. Du service à la sympathie, de l’étude à la connaissance et de la connaissance à l’amour et à la félicité tel est le chemin du disciple.

Source : "Méditations occultes " de K.P. Kumar