petit_bouddha

 

Méditation 53

(12 mai, 1er août, 14 novembre, 3 février)

 

Soul is lunar. Pole is Solar.

Soul reflects pole, it is full moon.

Soul merges in pole and it is new moon.

Pole is light, soul is life.

The serpent unwinds the coils.

Key and hook. Man is key, mind is hook.

Pole is light, life is hook.

Rotation of the clock opens the lock.

 

(L’âme est lunaire. Le pôle est solaire.

L’âme reflète le pôle, c’est la pleine lune.

L’âme fusionne avec le pôle et c’est la nouvelle lune.

Le pôle est lumière, l’âme est vie.

Le serpent déroule ses anneaux.

La clé et le crochet. L’homme est la clé, le mental est le crochet.

Le pôle est la lumière, la vie est le crochet.

La rotation de l’horloge ouvre la serrure.)

 

 

Commentaire

L’âme est lunaire. Lunaire signifie réflective. Elle reçoit et reflète. Le Pôle est solaire. L’âme est un principe réflectif. Elle reçoit également le principe solaire pour le réfléchir.

L’âme est la super âme se reflétant à travers les trois qualités de la nature. Dans l’âme, il y a la vie et la conscience. Elle reçoit la vie de la nature et la conscience de la super âme. Quand l’âme se fond dans la super âme, c’est comme la Nouvelle Lune. C’est ce qu’on appelle Samadhi. Quand l’âme reflète la super âme jusque dans son corps, c’est la Pleine Lune.

La Lune reçoit du Soleil et réfléchit la lumière sur la Terre. Alors, c’est la Pleine Lune. De façon similaire, quand l’âme réfléchit la super âme, on expérimente la pleine lumière, même sur le plan mental. Le corps lui-même se sent illuminé. La magie de la Pleine Lune est expérimentée par la Terre. De même, quand l’âme réfléchit la super âme, le corps expérimente la Pleine Lune. Ceci est appelé le royaume des cieux sur terre.

Le serpent du temps déploie ses anneaux quand l’âme commence à faire l’expérience de la lumière polaire. Ce n’est que l’âme dans la forme humaine qui peut faire toutes ces expériences. Dès lors, l’homme est la clé. Toutes les formes évoluent en formes humaines avec le temps.

Et c’est dans la forme humaine que l’accomplissement a lieu. Les êtres sont réalisés dans les formes humaines. Dans les formes sub-humaines cela n’est pas possible. C’est ainsi que l’homme est considéré comme la clé de la réalisation.

L’homme a la conscience de soi. Cela lui permet de suivre le chemin du discipulat et dès lors, d’expérimenter la lumière. Mais l’homme a aussi l’ombre de la conscience de soi, qui est appelée la personnalité (ou le mental). Ce mental, étant une ombre, peut mener l’homme à l’illusion et à l’ignorance. Il peut être le crochet qui ne permet pas à l’homme de faire l’expérience de la lumière.

L’homme est donc la clé. Mais son mental est le crochet. Le crochet du mental lie l’être (l’âme) au corps physique avec la corde de la vie physique. L’être doit se relier à la super âme et développer le corps subtil et la vie subtile, pour se délivrer lui-même du corps physique et de la vie physique. Tandis que l’homme évolue, il va ressentir de plus en plus d’inclination envers la super âme qui gouverne le pôle. Pour s’orienter vers cette super âme, il entre dans le chemin du discipulat. A travers le temps et l’aide du discipulat, il va délier la corde de vie du physique et se libérer lui-même. Ainsi, la serrure sera ouverte à travers le temps par le disciple. Le temps est l’horloge.

Source : "Méditations occultes" de K.P. Kumar