pri_re

 

Le discipulat

 

Prier pour une intervention Divine devrait venir en supplément de l’effort humain et non l’oblitérer. Car, la prière sans action parallèle est inutile. Dieu sait et prend soin, cependant il ne prend pas en charge ce que nous pouvons faire par nous-mêmes. S’aider soi-même est essentiel pour notre développement. Son aide vanous venir lorsque nous avons développé tous les efforts et que nous avons fait tout ce que nous pouvions faire. Nous allons alors réussir dans nos entreprises parce qu’Il est derrière ; faisant ce qui est au-delà de ce que nous pouvons atteindre. Cela arrive.

La personne qui prie n’en est pas consciente jusqu’à un certain moment. Les prières n’aident pas à moins que quelqu’un ne soit prêt à entreprendre.

Beaucoup prient avec des doutes, espérant le meilleur mais croyant au pire. Ils prient parce qu’on leur a dit que : « La foi peut déplacer des montagnes. » Mais, ils ressentent intérieurement beaucoup de doutes. Un esprit d’assurance joyeuse est d’une puissance presque invincible, mais les hommes ne sont pas capables de le faire émerger.

C’est cette attitude craintive, négative et tiède, ce mental incertain et cet échec de se relier à Dieu dans une relation positive, qui empêche l’intervention Divine. Ils échouent à réaliser que les prières superficielles ne sont pas entendues et que Dieu répond selon l’intensité de l’objectif et la profondeur de l’amour démontré. Les prières, avec le mental et derrière des sentiments profonds du cœur, peuvent se prouver incroyablement efficaces. Lorsque l’esprit d’invocation est présent, les résultats sont inévitables et sûrs, et ne peuvent être arrêtés. Nous obtenons toujours ce que nous invoquons de manière désintéressée et la connaissance de ce fait est une grande force libératrice.

Un disciple

Source : K. P. Kumar