Hercule hydre

 

Chapitre 13

Le Scorpion - L’Hydre

(21 octobre - 20 novembre)

 

Esprit et matière

La note clé du huit est ‘disparition’. Cette disparition est double : l’esprit disparaît dans la matière - comme résultat nous avons le monde de la forme - et la forme ou matière disparaît dans l’esprit. C’est l’ouvrage du temps.

A travers le temps se produit le jeu de l’esprit et de la matière. L’un disparaît dans l’autre, mais il n’est pas possible qu’il y ait absence totale de l’un des deux ; que ce soit l’esprit ou la matière. Aussi ne pensez pas je vous prie qu’il puisse y avoir un stade où il n’y a que de l’esprit et point de matière. Ne pensez pas non plus je vous prie qu’il puisse y avoir un stade où il n’y a que de la matière et pas d’esprit. C’est une question de prédominance relative.

Quand nous disons Conscience, il s’agit de l’esprit en abondance couvert par la matière transparente. Lorsque nous disons matière dense, c’est une abondance de matière avec une infime dose d’esprit. Beaucoup pensent que, lorsque la matière subtile est condensée, elle devient de la matière dense. L’autre compréhension est que la matière subtile devient dense à cause d’un retrait progressif de l’esprit. (Référez-vous également au séminaire« Agni » donné en Allemagne en 1991)

C’est ainsi que le feu opère. Plus il y a de feu, plus il y a de Lumière. Moins il y a de feu, plus il y a de matière. Lorsqu’il y a beaucoup de matière, l’esprit est presque dans un état de non apparence - c’est le monde matériel dense. Ainsi, il y a la disparition de l’esprit, et de même il y a également un stade où la matière ne semble pas là. La disparition de la matière est ce que nous voyons en tant qu’Espace entre vous et moi. Nous avons l’impression qu’entre deux objets ou entre deux manifestations matérielles, il y a une espèce de néant. Ceux qui voient, voient le néant comme CELA.

 

Les trous de la conscience

La matière engendre une sorte de suspension de cet esprit qui est toujours présent. Dans son état dense, elle brise la continuité de l’esprit ; c’est ainsi qu’a lieu la perte relative de l’esprit, ce que l’on appelle « la brèche dans la Conscience ». Cette brèche est appelée la brèche de la mort. Une affirmation occulte dit : «La Mort est un trou de la Conscience ». L’absence de Conscience est la mort. Il y a la matière qui crée une rupture relative dans la continuité de la Conscience, et c’est ce qui se passe dans la huitième maison.

« Fohat creuse des trous dans l’Espace » est une autre affirmation. Quand des trous sont creusés, ils se forment progressivement en planètes denses, comme nous les voyons, et cela donne naissance à des manifestations plus denses de matière. Dans la huitième maison, qui est appelée le Scorpion, la disparition de l’esprit a lieu et la matière dense apparaît

Lorsque nous disons disparition, elle n’est pas totale mais relative. Cette disparition relative de l’esprit rend la matière plus lourde. C’est ainsi que l’ensemble touche le sol, comme on le dit, et cela se passe à travers le temps.

221

 

Le Serpent du Temps

Cette formation de la matière, de l’état subtil à l’état dense, est décrite symboliquement comme le mouvement descendant du serpent, appelé le temps. Son chemin inverse est appelé le mouvement ascendant du serpent. Certains expliquent que la formation de ces planètes provient de la poussière qui tomba de la queue du serpent ; ce qui signifie que c’est presque le point le plus profond ou le plus bas du temps qui nous conduit à l’Existence matérielle dense - ce que l’on nomme l’heure de minuit.

Dans l’année, le Scorpion est considéré comme la période suivant l’heure de minuit, tandis que le Sagittaire tend déjà vers l’aube, et que le Capricorne est l’aube. Deux heures avant l’aube, c’est le Sagittaire et deux heures avant le Sagittaire, c’est le Scorpion. Deux heures avant le Scorpion, c’est la Balance ; ainsi, la période après minuit, c’est le Scorpion.

En fait, c’est la période de temps où il est le plus difficile pour chacun d’entre nous de rester éveillé. Jusque minuit, c’est possible, et même jusque deux heures du matin, mais la période la plus difficile est entre 2 et 4 heures, période représentée par le Scorpion. Entre 4 et 6 heures, c’est le Sagittaire et à 6 heures, c’est le Capricorne. Ces heures sont valables sur l’équateur.

222

 

Nous devons faire les ajustements nécessaires en fonctions de la latitude sur laquelle nous nous trouvons.

Donc, 6 heures du matin est le Capricorne, midi est le Bélier, 6 heures du soir est le Cancer et minuit est la Balance. C’est une expérience courante pour les personnes qui sont capables de travailler dur, de pouvoir rester éveillées, même jusque deux heures du matin, mais il est difficile de rester éveillé entre 2 et 4. A nouveau, entre 4 et 6, il n’est pas si difficile d’être conscient ou éveillé. Cela parle du pouvoir du Scorpion, où il est difficile pour l’esprit d’être présent abondamment.

 

Le retrait de la conscience

L’obscurité absolue mène aussi à la Lumière absolue qui est l’autre aspect du Scorpion. Nous ne pouvons pas considérer que le Scorpion soit uniquement l’obscurité parce qu’il se rattache non seulement au symbole du serpent mais également au symbole de l’aigle qui s’élève vers le ciel. Généralement, le Scorpion désigne ce stade où il y a un trou de conscience - un manque de mémoire par rapport à notre Existence. Il s’agit seulement de notre manque de mémoire par rapport à notre Existence mais ce n’est pas notre non-existence. Nous existons mais nous ne nous en souvenons pas. C’est l’état de matière complètement dense, auquel on se réfère dans les Ecritures en disant « le péché ». Le péché signifie cet acte ou cet état qui manque de Conscience.

Si nous prenons de l’opium, cela provoque cet état et directement nous pouvons entrer dans cet état de disparition de la

Conscience. Si on nous anesthésie, l’esprit se retire en son centre ; c’est aussi ainsi que les oignons provoquent l’arrêt de la pénétration de la Conscience, comme le tabac et le poison ! Que se passe-t-il lorsque nous sommes intoxiqués par du poison ? C’est un retrait de la Conscience qui est appelé la mort. La mort n’est rien d’autre que la disparition de la Conscience. Pour autant que nous vivions sans la Conscience relative à notre propre Existence, on dit que nous sommes morts. C’est pourquoi les Ecritures disent : « Nombreux sont les morts vivants ». La plupart des êtres sont des cimetières mobiles, des tombes mobiles ; ce qui signifie l’absence d’un fonctionnement conscient. Nous vivons en fonction d’autres choses que la Conscience. C’est pourquoi, du point de vue des Initiés, nous ne sommes pas considérés comme des vivants, et on nous appelle des morts vivants. C’est parce que notre Existence est aux stades d’involution relatifs à l’Existence, et non pas au stade de Conscience relatifs à l’Existence.

 

Vertical et horizontal

Ces serpents rampants qui sont très proches de la terre appartiennent au Scorpion, à cause de leur trop grande proximité avec la matière. Toutes les créatures rampantes se placent dans la catégorie du Scorpion. Nous aurons à ramper si nous perdons la Conscience. Quand la Conscience est perdue nous ne pouvons pas nous tenir verticaux. Nous devenons horizontaux et, même si quelqu’un nous met à la verticale, nous tomberons de nouveau à l’horizontale.

Cela nous donne la clé suivante : être horizontal, c’est être orienté vers la matière, et être vertical, c’est être orienté vers l’esprit. Lorsque nous sommes horizontaux, nous sommes davantage orientés vers la matière. Lorsque nous sommes verticaux, nous sommes davantage orientés vers l’esprit. Même parmi les créatures qui sont horizontales, celles qui rampent avec leurs ventres à terre sont plus proches de l’énergie du Scorpion que celles qui marchent à quatre pattes. Bien que les êtres à quatre pattes soient horizontaux, ils gardent une distance par rapport à la terre mais il y a d’autres créatures qui sont horizontales et totalement proches de la terre.

Ensuite, imaginez les créatures qui vivent dans les trous de la terre, les trous de serpents et autres trous ; mais la beauté c’est qu’il existe aussi des trous qu’on appelle des ‘Temples Grottes’.

Là où il y a la matière absolue, il y a également la possibilité pour l’Esprit absolu. C’est le secret que nous devons connaître.

 

La double possibilité

Dans la nuit la plus sombre, la plus petite lampe va donner la plus grande lumière. Là en est la beauté. La proximité de l’obscurité ne doit pas être vue comme un état de distance vis-à-vis de l’esprit, parce que les deux sont inséparables. C’est une question d’orientation ; c’est la raison pour laquelle, en cette période appelée « L’Age le plus Sombre » ou Kali, en Sanscrit, un peu de pratique occulte sincère nous aidera à atteindre la Lumière. Tandis que ceci n’était pas le cas aux autres périodes, comme durant le Krita et le Treta Yuga durant lesquelles la pratique était alors plus laborieuse que durant Kali.

Un désavantage apparent contient son avantage, et un avantage apparent contient aussi son désavantage. Nous devrions toujours nous souvenir de cette vérité. C’est pourquoi dans les domaines identiques au Scorpion nous avons les ‘Temples Grottes’, et nous avons aussi les habitations des Initiés. Et les Bibliothèques des Saintes Ecritures les plus sacrées sont également dans ces Grottes, auxquelles nous pourrons avoir accès, en fonction de notre orientation. Les deux possibilités restent très proches l’une de l’autre, et elles sont à leur extrême. C’est pourquoi, le Scorpion offre la double possibilité, soit d’être un serpent qui peut se retirer dans un trou, soit un serpent ailé qui peut s’élever verticalement dans le ciel. C’est une question d’orientation.

225

 

Le Serpent à Neuf têtes

Il fut demandé à Hercule de s’occuper d’un serpent nommé l’Hydre, qui vivait dans le monde infernal. Il était dit qu’il avait neuf têtes L’Enseignant lui dit : « A présent je te confie un travail qui est des plus dangereux. Il a en lui la possibilité de ta mort.

Dans ce travail il est possible que tu meures, mais en même temps la possibilité t’est offerte de t’élever haut verticalement.

Descends dans les régions infernales et trouve le serpent. Comprends que le serpent est extrêmement puissant. Assure-toi de bien couper ses têtes. Il semble avoir trois têtes, mais dans chacune des têtes, il y a deux têtes supplémentaires. Lorsque tu couperas une tête, deux têtes supplémentaires apparaîtront. Quand l’équilibre est dérangé, l’inertie et le dynamisme jouent alors des rôles actifs. Quand tu auras coupé toutes les neuf têtes, tu verras encore une tête apparaître. Chaque fois que tu couperas cette tête, elle se manifestera à nouveau. Laisse la neuvième tête après l’avoir coupée. C’est alors que tu auras terminé le travail. »

 

Les Neuf bandits

J’ai déjà parlé de ces neuf têtes du serpent à maintes reprises et sous de nombreux angles différents. J’ai parlé de ces neuf bandits, et c’est retranscrit de façon élaborée dans le livre « la croix du Verseau ». Ce sont les neuf obstacles que nous devons rencontrer sur notre chemin vers la Lumière. Ce sont toutes les énergies très puissantes en nous-mêmes et qui travaillent contre nous.

Elles travaillent contre nous lorsque nous sommes à la poursuite de la Lumière, mais elles travaillent avec nous quand nous sommes à la poursuite de la matière.

On décrit ces neuf comme trois triangles, et ils sont reliés aux trois mondes inférieurs. Parmi ceux-ci, nous rencontrons d’abord les bandits du confort physique, de l’argent et du sexe. Ils sont trois bandits ou trois obstacles sur notre chemin vers l’Esprit. Ils n’ont rien de mauvais en eux-mêmes, c’est une question d’orientation par rapport à eux. Lorsqu’on réalise bien leur justesse, ils ne nous conditionnent plus. Autrement, ils nous conditionnent.

Le premier triangle est le conditionnement physique de la matière, et le sexe en est le facteur prédominant. Celui qui a des pulsions sexuelles tend plus vers la matière. Le sexe a son propre but dans la Création, mais lorsque le but est oublié, cela nous mène alors vers une existence physique dense et toujours plus dense. De même, un appétit insatiable pour le confort nous lie au physique.

Il en est de même pour l’argent. Beaucoup de personnes sont manipulées par ces trois bandits plutôt que de les manipuler elles-mêmes. Nous voulons manipuler l’argent, mais c’est l’argent qui nous manipule la plupart du temps. Je n’ai pas besoin de m’étendre sur ces sujets, car nous les connaissons bien. Ce sont tous les pouvoirs de la Nature, et nous devrions savoir comment les utiliser. Quand le savoir-faire est perdu, nous sommes coincés dans la matière. Etre dans la matière n’est pas un péché, mais être coincés dans la matière est l’aspect du péché. Le mot péché est trop utilisé et nous avons donc une aversion à son égard.

L’autre nom pour péché est ignorance. A cause de notre ignorance relative à l’utilisation de l’argent, du confort et du sexe, nous perdons notre Sentier d’Ascension dans les plans plus subtils d’Existence. C’est très difficile de les manier jusqu’à ce que et à moins que le savoir-faire soit acquis.

Sur le plan émotionnel de l’Existence, nous avons l’ambition, qui englobe le désir excessif, la peur et la haine. Ces trois bandits forcent chaque Ame à demeurer suspendue dans le plan émotionnel de l’Existence. Sur le plan mental de l’Existence, on peut demeurer suspendu également ; c’est pourquoi nous restons principalement mental. Cette suspension est née de l’orgueil, qui à son tour engendre son frère jumeau le préjugé, et dont le résultat est la conscience séparative. Nous nous trouvons très spéciaux par rapport aux autres. La conscience séparative qui résulte de la haine et du préjugé laisse la personne en suspension sur le plan mental de l’Existence. Ainsi, il ne nous est pas permis de marcher sur les plans plus subtils où il y a plus de Lumière que de matière.

 

Les mots mal employés

Lorsque nous entrons dans le Plan Bouddhique d’Existence, il y a plus de Conscience et moins de matière, ce qui est appelé l’état de Lumière. La Lumière est une réflexion de la Conscience dans la matière la plus subtile et c’est ce que l’on appelle Akasha ou la Lumière Astrale. Astral est un autre mot qui a été mal utilisé au cours des cent dernières années. Nous en sommes venus au stade où nous avons réduit la compréhension de l’astral à notre corps émotionnel. A l’origine dans le dictionnaire le mot relatif à astral est Lumière. Karma est un autre mot qui est mal utilisé. Dans le Kali Yuga, des concepts sublimes ont été déformés et dégénérés. Dans l’âge de Kali on a donné des significations déformées à de sublimes concepts. Le karma est compris comme le karma personnel, comme celui qui nous conditionne, mais sa signification originelle n’est pas du tout celle là. C’est à l’action dans la Création à laquelle nous nous référons dans le karma, mais aujourd’hui nous utilisons cela dans un autre sens.

Tantra est un autre de ces concepts sublimes qui a été avili et insulté. Le Yoga a aussi été dégénéré de la même façon. Yoga est un état d’unité, et c’est l’état originel de l’être. Aujourd’hui, nous utilisons le mot Yoga rien que pour des exercices physiques. Nous allons même jusqu’au point de préparer des yogi thés. C’est incroyable comment le cerveau fonctionne dans le Kali Yuga ! Comme nous ne pouvons pas nous élever dans la sublimité du concept nous le rabaissons jusqu’à notre niveau. Il pourra y avoir un ‘salon de coiffure yogi’ dans le futur, parce que tout nouveau mot est une mode et nous le rabaissons jusqu’à nos passions.

Les suspensions dans le plan mental, dans le plan émotionnel et dans le plan physique émergent de ces neuf facteurs.

Il y a une autre façon d’envisager le même sujet étant donné notre suspension dans la matière, dans son aspect quintuple : notre suspension dans les solides, suspension dans les liquides, suspension dans le feu émotionnel – ce qui est appelé le feu par friction – notre suspension dans l’air et notre suspension dans l’éther. Ce sont tous les plans de notre Existence, dans lesquels nous sommes coincés de temps à autre.

Ce sont les cinq éléments ou les cinq états d’existence : de l’éther à l’air, de l’air au feu, du feu à l’eau, et de l’eau à la matière. Ceci est le sentier de l’involution au cours duquel il y a progressivement gain de matière et perte d’esprit. Au-delà de cet éther, il y a le mental. Ce mental est de deux types : le mental inférieur et le mental supérieur. Dans combien de têtes avons-nous déjà atterri ? Les cinq aspects des éléments, le sixième en tant que mental inférieur, le septième en tant que mental supérieur et le huitième en tant que source du mental supérieur, qui est appelé l’Ame individuelle. Au-delà de cela il y a le neuvième, l’Ame Universelle. Ce sont les neuf têtes qui sont représentées par le serpent. A tout moment, chacune des huit têtes peut disparaître, mais non la neuvième.

 

Le Fils

La Conscience Universelle demeure et depuis celle-ci, il y a le déplacement qui cause les états d’Existence. La Lumière Universelle est projetée comme une Lumière, juste comme notre soleil. Notre soleil est une Lumière de la Lumière Universelle. La Lumière Universelle, si nous comptons à partir de l’autre côté, est la nature double ou gémellaire : l’esprit Père-Mère – parce que c’est encore de la Lumière, ce qui signifie qu’il y a l’aspect Mère au sein de l’aspect Père. Lorsque la Mère est dans le Père, c’est appelé la Conscience Universelle, la Lumière Universelle ou l’Ame Universelle. Par contraste, dans le plan matériel dense, nous avons l’esprit dans la matière.

Dans l’état de l’Ame Universelle, il y a la matière dans l’esprit. Dans l’état d’Existence le plus sublime, il y a la Mère dans le Père. Dans l’état le plus dense d’Existence, il y a le Père qui dort dans la Mère. Ce sont des symboles de vénération des plus anciens en Orient. L’un est appelé Krishna, l’autre est appelé Kali. Dans l’état de la matière dense, l’esprit dort dans la matière.

Dans l’état le plus subtil de la Conscience Universelle, la matière se repose dans l’esprit. Qui repose en qui, détermine l’état d’Existence.

L’état de Yoga est celui où les deux sont actifs de manière égale et au repos de manière égale. C’est appelé l’état du Fils dans lequel le Père et la Mère s’accordent de manière égale.

 

Les Neuf aspects de l’existence, du haut vers le bas

En comptant depuis le haut vers le bas, nous avons la Conscience Universelle qui est la Lumière qui se répand partout ou la Lumière qui imprègne tout. A partir de là, il y a projection d’une Lumière et c’est ce qui est déjà appelé une Existence séparée du Réservoir de Lumière. Le soleil que nous voyons est déjà séparé du Réservoir de Conscience étant donné qu’il est un canal qui permet à la Conscience Universelle d’atteindre les deux plans qui sont situés en dessous. Le soleil a sa Lumière.

La Lumière du soleil est ce qui est appelé Buddhi. Tout comme il y a le soleil en tant que centre de Lumière séparé, chacun de nous est un centre de Lumière séparé. C’est pourquoi ilest dit que chacun de nous est un soleil. Les Ecritures disent : « Chaque unité de formation est un soleil potentiel », parce que nous sommes autant une conscience séparée que celle du soleil de notre système solaire.

Tout comme le soleil a sa Lumière, nous avons également notre propre petite Lumière, qui est appelée la sagesse qui est en nous. Ensuite, elle dégénère encore en l’aspect du mental inférieur en nous, qui est la conscience générale des besoins du corps.

Le mental inférieur est celui qui a la conscience reliée aux besoins du corps. Ensuite nous avons comme prochaine étape les cinq éléments : l’aspect de l’éther, l’aspect de l’air, l’aspect du feu, l’aspect de l’eau et l’aspect de la matière en nous. Ceuxci sont les neuf aspects de l’Existence, dont le neuvième est toujours présent dans la Création.

 

Les Neuf aspects de l’existence du bas vers le haut

Commençons une fois de plus par le côté familier. L’état solide est un état d’Existence, et est aussi Existence, tout comme une pierre existe, et l’Existence est présente en elle. Ensuite, ily a l’état liquide de l’Existence, qui est présent en nous et aussi présent en dehors de nous. L’état solide est à l’intérieur de nous et en dehors, et le liquide est à l’intérieur de nous et à l’extérieur.

Ensuite, le feu est à l’intérieur de nous et en dehors. Le quatrième est l’air à l’intérieur de nous et en dehors. Cela signifie que ce qui est à l’extérieur est présent à l’intérieur de nous également ; de même pour la forme éthérique, l’éther est à l’extérieur et aussi présent dans notre forme.

De même, le mental inférieur que nous avons est aussi présent en tant que mental de cette planète. Il y a un mental de cette planète qui prend soin de la planète terre. Le mental inférieur en nous prend soin de la planète terre, appelée le corps. Ainsi, le mental de la planète prend soin de la planète, et le mental inférieur de l’être humain prend soin du corps humain ; cela signifie qu’il nous rappelle toujours les besoins du corps. Ce dont le corps a besoin nous est rappelé par ce mental inférieur.

Au-delà du mental planétaire, nous avons l’état suivant en tant que mental du soleil qui est appelé la Lumière du Soleil. En nous, il existe également en tant que mental supérieur, en tant que sagesse ou en tant que Plan Bouddhique d’Existence. La Lumière du soleil appartient au soleil et non pas à la terre. Lorsque nous entrons dans le stade de notre Existence, les besoins du corps ne se rappellent pas tellement à nous.

C’est ainsi que pour les Initiés, les besoins du corps deviennent secondaires parce qu’ils vivent dans la sagesse, ce qui signifie la Lumière de l’Ame, et les besoins du corps ne se rappellent pas tellement à eux, comme c’est le cas pour les autres. La Lumière du soleil est inséparable du soleil. La Lumière de l’Ame est inséparable de l’Ame. Quand nous sommes dans cet état ou Etat Bouddhique, nous sommes uniquement concernés par la Conscience de l’Ame. Lorsque nous entrons dans cet état, qui est le Septième Etat, les besoins du corps ne se rappellent plus à nous. C’est ainsi que lorsqu’un Initié est dans la contemplation de l’Ame, il oublie son corps.

C’est pourquoi j’ai dit que s’il ne mange pas, il ne se rappelle pas qu’il n’a pas mangé. Manger est un besoin du corps, qui se rappelle à nous lorsque nous sommes dans le soi inférieur ; mais l’Initié est dans la Lumière de l’Ame, dès lors il n’a plus de conscience reliée au corps et à ses besoins. C’est pourquoi il jeûne sans avoir la conscience de jeûner. Le jeûne est là, mais il n’y a plus le sentiment de jeûner, parce qu’il s’est élevé au-delà des besoins du corps. C’est l’état dans lequel les Initiés peuvent vivre pendant des jours, des mois, et parfois des années selon la longueur de leur contemplation de l’Ame. C’est ainsi que nous pouvons avoir une compréhension logique des pénitences réalisées par les Initiés du passé.

Ainsi, dans le septième état d’Existence, nous sommes avec la Lumière de l’Ame. Dans le huitième état, nous sommes l’Ame séparative. Nous sommes une Ame, mais une Ame individuelle, juste comme le soleil de notre système solaire, qui lui aussi est une projection du Réservoir de Conscience, qui est appelé le Soleil Central. L’Ame individuelle est une projection de l’Ame Universelle. L’Ame Universelle est le nombre neuf et c’est pourquoi le nombre neuf est considéré comme très important.

 

Adi Sesha

Ce sont les neuf têtes du serpent. Ce n’est pas le serpent comme nous le comprenons sur base de notre information et de la mémoire qui s’y rapporte. La compréhension que les Ecritures ont du serpent est totalement différente de notre compréhension du serpent. Il est appelé le Grand Dragon ou le Grand Serpent qui porte les mondes. Il est appelé ‘Adi Sesha’ en Orient. Tous les huit peuvent apparaître et disparaître dans la Création, mais LUI demeure. L’original qui demeure est appelé Adi Sesha. Adi signifie ‘origine’, Sesha signifie ‘celui qui demeure’, en Sanscrit. C’est à ce grand serpent, qui porte ces neuf états d’Existence, auquel on se réfère dans les Travaux d’Hercule.

On lui demanda de couper une tête après l’autre. Tandis qu’il coupait progressivement une tête après l’autre, il se purifiait luimême de son emprisonnement dans la matière, dans l’eau, dans le feu, dans l’air, etc. Ainsi, il s’est progressivement élevé de ce stade de matière. L’être rampant s’est maintenant développé en un être vertical comme un oiseau planant. Cet oiseau prend son envol des états plus denses vers les états plus subtils, chaque fois qu’une tête est coupée.

Les Grecs avaient les meilleurs guerriers et donc, tout est dit en termes de guerres et de tueries, mais c’est symbolique. Lorsque nous nous élevons, les états inférieurs n’existent plus pournous. Leur non-existence est appelée leur mort ou le processus de conquérir et de tuer, mais la neuvième tête demeure.

Elle demeure aussi longtemps qu’il y a la Création, l’Univers.

C’est ainsi que le nombre neuf est donné comme le nombre de l’Ame ; non l’Ame personnelle, ni l’Ame individuelle, mais l’Ame Universelle.

Au-delà de cela, il y a le néant apparent, qui est appelé le nombre zéro, et c’est le Dieu Absolu, tandis que l’Ame Universelle est appelée le Dieu dans la Création. Le nombre zéro ou le nombre dix est Dieu Absolu en qui toute chose advient. Le nombre neuf est l’Ame Universelle, le nombre huit est l’Ame individuelle, le nombre sept est la Lumière de l’Ame, le nombre six est la Lumière du corps ou le mental inférieur. De façon appropriée, il lui a été donné le nombre six, parce qu’il est le reflet de ce qui est au-dessus à partir de ce point. Il y a une inversion de la Lumière de l’Ame en tant que Lumière du corps. Dans le nombre cinq nous avons l’état d’Akasha, et dans le nombre quatre nous avons l’état de l’air. Incidemment il est dit que c’est le nombre quatre qui nous gouverne actuellement, parce que nous sommes dans l’âge de l’air, appelé l’âge du Verseau. Le nombre trois est le feu ; c’est pourquoi le feu est toujours représenté par un triangle.

Le nombre deux est l’eau et le nombre un est ce qui nous est très, très familier et que nous sentons très solide. En fait, celui qui est réellement solide est le nombre 1, qui est la base pour tous les autres nombres. Ce sont les neuf têtes du serpent dont Hercule devait s’occuper.

Hercule a manœuvré et a combattu avec le serpent, mais il y en a deux autres qui ont dansé sur les têtes de ce serpent ; l’un est le Seigneur Krishna et l’autre est Apollon. C’est un état d’être qui permet de jouer dans tous les neuf plans, qui est atteint lorsque le Scorpion s’élève haut à travers son signe opposé le Taureau et atteint l’Oeil du Taureau.

L’Oeil du Taureau est localisé au-dessus de l’Ajna ou du centre des sourcils et est également vu comme l’étoile centrale d’Orion.

Elle est très éloignée des autres étoiles d’Orion. Comme nous n’avons pas la troisième dimension, nous la voyons sur le même plan que les autres étoiles. Lorsque nous voyons à travers les deux dimensions, nous ne voyons pas la profondeur. Les étoiles, comme nous les voyons dans le ciel, ne sont pas comme on les dessine sur un papier. Lorsque nous voyons les étoiles sur l’arrière-plan du papier, nous ne pouvons pas voir la profondeur.

L’élévation dans les airs est au-delà de tous ces plans d’Existence et c’est pourquoi nous présidons sur ce serpent. C’est le stade de ces figures mythologiques. Il est dit que Naranaya, le Seigneur Absolu dort heureux sur le serpent lové Adi Sesha. Le serpent lové Adi Sesha est représenté par les neuf aspects de la Création et l’on dit qu’IL se repose au-dessus. C’est ainsi que les anciens sages l’avaient conçu. C’est une représentation figurative de ce qui est réalisé.

Mais si cette figure imaginaire est ce qui doit être recherché, nous ne la trouvons pas en tant que telle. A travers le temps, ces plans continuent à se manifester du haut vers le bas et du bas vers le haut. Nous avons touché le sol à l’époque actuelle, et nous sommes actuellement sur le chemin de revenir sur nos pas.

Cela a commencé. C’est pourquoi il est dit que notre Brahma a juste accompli son jubilé d’or de 50 ans et qu’il est au début de la deuxième moitié de sa vie. Dans le livre « Time - The Key » (Le Temps - La Clé), j’ai donné l’âge de Brahma ; cela signifie que l’univers dans lequel nous sommes est dans le processus du retour.

Veuillez vous rappeler qu’il y a une série d’univers. Ainsi ce que nous disons est relatif. Tout est relatif du point de vue de l’absolu. Néanmoins, nous devons en parler car cela nous met dans l’état de l’Existence. Ceci est le but pour toutes ces vies de groupe, que nous nous élevions progressivement et redescendions, tandis que nous passons ces concepts en revue.

235

 

Savitry

Voyez, nous sommes montés jusqu’au soleil et même au-delà du soleil et nous sommes revenus sains et saufs ! C’est ainsi que nous devons comprendre les aspects d’involution et d’évolution de la Création à travers l’astrologie, et le Scorpion nous donne les deux possibilités. La beauté du Scorpion est que l’étape suivante est Lumière uniquement, comme nous sommes proches de l’aube. Nous sommes déjà dans l’obscurité, donc où est-t-il question d’une autre obscurité ? A partir du Scorpion, nous entrons dans les deux heures avant l’aube et ensuite dans l’aube.

Ainsi, chaque stade d’obscurité est une promesse de Lumière, et chaque stade de Lumière est une prophétie à propos de l’obscurité. Lorsque nous sommes dans les heures du crépuscule, nous n’avons pas besoin de devenir vraiment déprimés. Le crépuscule promet l’aurore.

Ceci est exposé dans la grande épopée « Savitry » qui au cours de ce siècle a été spécialement mise en vedette par le grand Maître appelé Sri Aurobindo. Un concept des Védas est une fois de plus exposé en Anglais au bénéfice de l’humanité. C’est un bon espoir pour ceux qui souhaitent marcher vers la Lumière. Savitry promet chaque soir, tandis que le soleil se couche et qu’il y a un peu de lumière qui reste à l’horizon Ouest, que la Lumière nous donne le message : « Ne vous en faites pas, je vous LE ramène au matin ». La Lumière suit le soleil. Pendant les heures de l’aurore, nous avons d’abord la Lumière et ensuite le soleil ; cela signifie que la Lumière suit le soleil (l’Ame) dans l’obscurité et ramène le soleil (l’Ame) en toute sécurité dans la Lumière aux heures du petit matin.

Lorsque nous voyons le crépuscule, il y a le coucher du soleil suivi par la Lumière. Aux heures de l’aube, il y a la Lumière précédant le soleil. Pendant les heures du crépuscule, La Lumière suit le soleil. Durant les heures de l’aube la Lumière précède le soleil. Chaque jour l’histoire de Savitry se déroule et chaque année, l’histoire se déroule. Chaque fois, pendant le mois du Cancer, il y a la mort du Porteur de Vérité. La mort signifie la disparition, comme nous l’avons déjà dit. Dans les heures du soir, le soleil disparaît et c’est ce qui est appelé la mort. Les heures du soir de l’année sont en Cancer. Le soleil est appelé le Porteur de Vérité parce qu’il porte en lui ce qui est au-delà de lui. Le soleil n’est pas la Vérité, mais le Porteur de Vérité. Le Porteur de Vérité disparaît dans la matière durant les heures vespérales. La Lumière ou Vérité est arrêtée dans la matière.

Ensuite les choses se poursuivent jusqu’au moment où nous arrivons en Capricorne, où c’est l’aube. Pendant les heures de l’aube, une fois de plus, il y a l’ascension du Porteur de Vérité émergeant de la matière, et c’est le Sauveur. L’histoire de la mort et de l’aurore a lieu de façon annuelle avec le Cancer et le Capricorne comme points pivots qui sont le Solstice d’Eté et le Solstice d’Hiver. Ce sont quelques secrets auxquels nous devons nous connecter dans notre être.

237

 

L'Arc de Lumière et l'arc royal

Il y a l’arc du Capricorne au Cancer appelé l’Arc de Lumière.

C’est cet arc que nous trouvons derrière toute déité comme une coutume. Chaque théologie et chaque religion, lorsqu’elles décrivent leurs déités, posent un arc de Lumière derrière celles-ci.

Cet Arc de Lumière est du Capricorne au Cancer, avec le Bélier comme apogée. Il y a des rituels aux jours du Solstice, de sorte que nous puissions entrer dans l’Arc de Lumière.

Le chemin du Cancer au Capricorne est un autre arc, appelé l’Arc Royal. L’arc du Capricorne au Cancer ou l’Arc de Lumière est appelé Makara Torana en Sanscrit.

Ce sont les deux arcs, qui sont également représentés comme une coupe d’or et une coupe d’argent. L’Arc de Lumière est la coupe d’or et l’Arc Royal de matière subtile est la coupe d’argent.

C’est pourquoi dans tous les rituels et initiations avancés, on utilise une coupe d’argent avec un couvercle en or. La coupe et le couvercle sont de taille égale. Il y a autant de coupes que de couvercles.

Dans les écoles spirituelles ou ésotériques, de telles coupes sont utilisées pour préserver l’eau utilisée, de telle sorte que les énergies soli-lunaires nous soient présentées pour harmoniser notre propre être.

 

Secret, sacré, simplicité et silence

Le Scorpion représente le secret et nombreux sont les rituels secrets qui sont sacrés. Tous ces rituels sont réalisés aujourd’hui sur la planète, mais ils sont réalisés secrètement au bénéfice de tous.

La beauté du Scorpion est que, tandis qu’il réalise, rien n’est vu à la surface. Le progrès d’un homme Scorpion n’est pas non plus vu à l’extérieur. Tout est mené à l’intérieur et accompli au bénéfice des autres, même sans que son voisin le sache. Les actes nobles et les actes de vertu doivent être menés en silence et en secret.

238

 

Il y a quatre aspects qui font réellement progresser l’homme et ces quatre aspects sont présents dans l’énergie du Scorpion : le premier est e secret, le deuxième est le sacré, le troisième est la simplicité et le quatrième est le silence. C’est ainsi que sont accomplis les rituels sur la planète par ceux qui savent. C’est la raison pour laquelle même les loges maçonniques font partie de l’énergie du Scorpion sur la planète (un maçon est quelqu’un qui se dirige luimême sans être connu). Un maçon est reconnu uniquement par un autre maçon, mais non par tous en général. Celui que l’on reconnaît généralement comme maçon est le maçon qui travaille avec du ciment et du mortier. Il est le constructeur exotérique, mais ce maçon-ci est le constructeur ésotérique. Le maçon connaît le maçon, l’Initié connaît l’Initié. Même si quelqu’un dit : « Je suis un initié », le véritable Initié sait si c’est le cas ou pas. Le véritable Initié ne dit jamais : « Je suis un initié », parce qu’on garde le secret et le silence à ce propos.

Il y a de nombreux rituels secrets de nature sublime, auxquels on peut participer en Scorpion.

Le rituel du « Dieu Mourant » est un rituel très important et est accompli dans le mois du Scorpion chaque année. Quand nous mettons la mort en scène, nous allons faire l’expérience de ce que c’est, et réaliser que la mort n’est pas quelque chose qui existe. Il y a aussi un rituel en Scorpion qui est accompli pour la naissance et pour la mort. Lorsque le rituel concernant la naissance est accompli, nous allons connaître les secrets de la naissance et de la mort. Des structures sublimes comme des pyramides étaient utilisées pour réaliser de tels rituels.

 

Rituel et rythme

Si quelqu’un essaye d’être ritualiste dans la vie, il a une chance de se relier aux Ecoles Ritualistes sur la planète. Etre rythmique est le pré-requis pour le ritualiste. L’aversion pour le rythme éloigne les personnes loin, loin, loin du ritualiste. Le rythme mène au rituel et le rituel mène aux secrets cachés, aux secrets cachés dans la matière. Quel est le secret qui est caché dans la matière ? C’est la Lumière, la Vérité que l’on réalise progressivement. C’est exactement ce qui est appelé l’occultisme.

Le pré-requis est de s’adapter au rythme. L’aversion au rythme va nous écarter même de la grille extérieure du Temple. Le Septième Rayon est celui qui nous approche du rythme. Tout rituel, magie, ordre cérémonial relève du travail du Septième Rayon et le Scorpion est du Septième Rayon. Des résultats magiques peuvent être accomplis. Le Maître Djwhal Khul dit : « Le Septième Rayon peut amener des résultats magiques et surprenants. »

Veuillez vous rappeler que le rythme est différent de la routine. La routine est une approche mécanique de l’activité quotidienne, c’est un mouvement rotatif dans lequel nous restons uniquement là où nous sommes, tout le temps ; mais le rythme est circulaire, et en même temps spiralé dans son mouvement.

Le mouvement circulaire est comme le cheval qui tourne autour du moulin. Il continue à porter la charge et à tourner autour pour préparer la farine ou pour préparer l’huile, comme dans les temps anciens. Il continue à tourner encore et encore et il reste là uniquement. Ca, c’est la routine.

Accomplir la prière comme une routine est différent d’accomplir la prière comme un rituel. Si nous accomplissons les prières de six heures du matin et du soir comme un rituel, nous embarquons dans le chemin en spirales. Si nous ne sommes pas embarqués sur ce chemin, cela signifie que nous le faisons comme une routine.

Dans son approche le rythme porte la vie de la fraîcheur. C’est la différence entre le rythme et la routine. Chaque année, lorsque nous touchons le mois du Scorpion, nous sommes dans un cercle plus élevé que le précédent. Chaque aube est différente, chaque Scorpion est différent. Pour ceux qui sont morts dans leur routine, chaque matin est le même. Ils sont ceux qui sont morts en esprit.

Mais, il y a des personnes qui peuvent profiter de chaque aurore et ils peuvent voir la beauté de l’aurore de façon quotidienne, pendant des décades.

Si certaines personnes malades demandent : « Pourquoi priez-vous chaque matin ? », celui qui prie régulièrement sourit et ne répond pas parce qu’il n’y a aucun intérêt à répondre à une telle question.

Le Sentier du Rituel est appelé le Sentier Spiralé, qui est appelé en Sanscrit Anuradha. Anuradha est une constellation du Scorpion !

Le temps n’est pas seulement cyclique, il est aussi périodique ; cela signifie que chaque fois, nous atteignons le même point, ce n’est pas le même point, bien qu’il soit apparemment le même.

Il y a un changement uniforme dans le mouvement, lorsque le mouvement est circulaire. Un mouvement circulaire qui comporte un changement uniforme dans le mouvement, est appelé périodicité, et c’est ce qui nous donne un progrès vers le haut, de façon cyclique. C’est ce qu’offre le Scorpion, et tout advient dans le plus grand secret.

 

Le premier décan du Scorpion

Pour celui qui est dans les 10 premiers degrés ou le premier décan du Scorpion, c’en est un de terrible passion. Il est attrapé et enterré dans la matière et pour lui le régent est Mars. Lorsque Mars est le régent du Scorpion, nous avons en nous un magnétisme animal ; ce qui signifie qu’à travers les regards et les gestes, nous attirons le sexe opposé. C’est la capacité utilisée. Les intentions d’un Scorpion ne peuvent jamais être connues. Il est le personnage le plus profond du zodiaque. Il peut voir les autres et les autres ne peuvent pas le voir. Si nous demandons à quelqu’un : « Quel est ton signe solaire ? » Nous allons répondre immédiatement mais pas un Scorpion. Un Scorpion du premier décan est secret et cependant pas sacré. Un policier né en Scorpion réussit bien, parce qu’il peut résoudre très facilement les énigmes. De même, comme détective, il pourra facilement attraper le voleur.

Supposez qu’un Scorpion soit le voleur, il va acquérir une réputation globale parce qu’il n’est pas si facile de l’attraper ! Le secret sans les qualités du sacré est le pire danger en Scorpion.

La note clé est le secret, que ce soit à propos de choses sacrées ou de choses non sacrées. S’il mène des affaires avec les autres, c’est très difficile à savoir. Il est facile pour un Scorpion de connaître un autre Scorpion. Ainsi, son seul ennemi est Scorpion, personne d’autre, car il peut très facilement manier les autres. Il manie les gens avec sa main gauche ; c’est très facile pour lui.

Il a un tel pouvoir de magnétisme qu’il attire les gens. Les gens l’admirent, mais lui n’admire jamais les autres ! Il est trop fier de lui-même. Ceci est l’aspect du premier décan du Scorpion. Il est un homme orgueilleux qui a ses propres stratégies qu’il mène en silence et il est difficile pour les autres de les connaître. Il peut mener les choses à un niveau international sans qu’on le sache. En Scorpion, il peut y avoir les meilleurs gangs de la mafia tout comme les meilleurs Temples-Grottes et les meilleurs Initiés.

C’est le champ le plus large qu’il offre.

Lorsque c’est dans le premier décan, le régent est Mars. Ensuite, s’il veut transmuter, s’il veut se transformer, il devra inviter dans sa maison un vieil homme appelé Saturne. Ce vieil homme est un homme sage – généralement les hommes sages sont des hommes âgés. S’il y a une touche saturnienne au Scorpion, il émerge. Saturne développe le Scorpion. Saturne est celui qui discipline de façon stricte pour aider à la transmutation.

Lorsqu’un Scorpion adopte une excellente discipline, il n’y a personne pour le battre. Son problème est la discipline ; il ne souhaite pas devoir se plier. Ce qui est son désavantage est son avantage, et ce qui est son avantage est son désavantage.

242

 

Le second décan du Scorpion

C’est ainsi que, lorsque nous arrivons au second décan, nous sommes tirés des deux côtés. Dans le second décan du Scorpion, nous nous soumettons à la loi tout en nous plaignant. Nous nous soumettons à la loi naturelle, mais nous nous plaignons en nous soumettant, car c’est l’aspect de la personnalité qui est toujours en conflit. Ce qui nous attire vers le matériel est si fort qu’il est difficile de s’en libérer ; mais si le détachement est atteint par la discipline, l’envol est comme celui d’une fusée.

 

La mort dans le Scorpion

C’est ce qui est offert par l’Enseignant à Hercule, comme une opportunité. L’Hercule du Scorpion a été capable de s’élever haut, de la façon requise. L’Enseignant était content. Hercule coupa toutes les huit têtes du serpent et également la neuvième, mais elle commença à se manifester à nouveau. Cela signifie qu’il alla jusqu’à l’état de Samadhi et revint une fois de plus, à l’état de Dhyana.

Il essaya à nouveau et il atteignit une fois de plus l’état de Samadhi pour un temps et revint à l’état de Dhyana. Il se rappela la leçon de l’Enseignant : « Laisse demeurer la neuvième tête ; même si tu la coupes, elle reviendra dans la Création. Le globe d’espace potentiel surgit de celui qui est à l’état dormant. Il y a l’espace dormant, duquel cet espace potentiel surgit. Il a sa durée. Pendant sa durée, tu ne peux pas le gravir tandis que tu es en lui. C’est la neuvième à laquel on se réfère. Même si elle est tranchée, elle revient. Ainsi, achève ce travail et reviens vers moi ».

Comme je l’ai dit précédemment, la neuvième tête est reliée à l’Ame Universelle, la neuvième est l’Ame Individuelle. A travers Dhyana, lorsque hercule était absorbé dans l’Ame Universelle, il n’existait plus. Tandis qu’il regagna son identité comme Ame Individuelle, l’Ame Universelle (la neuvième tête) était à nouveau présente. Lorsque JE SUIS, l’Ame séparative fusionne avec CELA (l’Ame Universelle), il n’y a plus d’identité individuelle. Lorsque CELA se manifeste comme JE SUIS, CELA existe à nouveau pour

JE SUIS. JE SUIS devient CELA. CELA devient à nouveau JE SUIS.

Cela a lieu éternellement pendant la durée de la Création.

JE SUIS est comme la vague ; CELA est comme l’Océan. Lorsque la vague se fond dans l’océan, il n’y a plus de vague. Lorsque la vague émerge, l’Océan existe pour la vague. Progressivement la vague (JE SUIS) réalise qu’elle est en vérité l’Océan (CELA), et par ce changement d’état, elle regagne l’état de vague (JE SUIS).

JE SUIS devient CELA et CELA devient JE SUIS. C’est la septième étape de Dhyana. Lorsque CELA demeure, c’est le Samadhi.

Après cette expérience le disciple s’installe dans cette compréhension : CELA existe en tant que JE SUIS. Ainsi CELA est JE SUIS,

CELA JE SUIS. JE SUIS CELA et CELA JE SUIS. Les autres identités sont perdues. C’est la mort qu’offre le Scorpion.

 

Lion – Scorpion

Il y a bien plus de dimensions du Scorpion étant donné que c’est, dans un sens la huitième maison, celle qui cause la mort.

Mais si nous la prenons du Bélier aux Poissons, Verseau, Capricorne, Sagittaire, Scorpion, cela devient la cinquième maison et dès lors, elle offre également l’opportunité d’une Seconde Naissance.

Il y a une autre cinquième maison, le Lion où il y a la possibilité d’une naissance comme Fils de Dieu. Alors il y a la possibilité pour la naissance du Fils de Dieu en Scorpion. C’est là que le travail du Lion et du Scorpion se complètent l’un l’autre. Le travail qui est fait par le Lion est continué par le Scorpion. Le travail qui est fait par le Scorpion est continué par le Lion. Si nous les regardons, ils paraissent être en carré. L’aspect de carré entre le Lion et le Scorpion est en relation avec leur méthodologie. Ils ont différentes méthodologies, mais le but est le même.

244

 

Comme c’est la huitième maison, elle offre un changement dans la vie. Après le sept, il y a le changement en tant que huit. Après les jours d’une semaine, nous avons un jour pour changer. Nous atteignons un point de jonction comme la huitième phase ascendante ou descendante de la lune. Il y a de multiples secrets dans le nombre huit qui inclut les secrets reliés au Christ, mais c’est tout un sujet. L’idée est de donner un aperçu du Scorpion.

La deuxième moitié du Scorpion fait partie du Sagittaire et contient les énergies du Sagittaire. La première moitié contient les énergies de la Balance. C’est une autre façon de regarder le Scorpion.

La première façon est de le voir dans l’aspect des trois décans.

Les secrets du Scorpion sont trop nombreux pour être explicités. Entrons dans le silence pour comprendre, et revenons pour entreprendre les travaux du Sagittaire.

245

Source : " Hercule, L’homme et le symbole "  de K. Parvathi Kumar