silence

 

Pensées quotidiennes

 

Le silence peut faire peur à certains, car ils le ressentent comme l'immobilité, la stagnation, le désert, la vie. En réalité, il y a silence et silence, et d'une façon générale on peut dire qu'il en existe deux sortes : celui de la mort et celui de la vie supérieure. C'est ce silence de la vie supérieure qu'il faut aimer et cultiver en soi. Ce silence n'est pas une inertie, mais un travail intense qui se réalise au sein d'une parfaite harmonie. Il n'est pas no  plus un vide, une absence, mais une plénitude comparable à celle qu'éprouvent des êtres unis par un grand amour : ils vivent quelque chose de si profond qu'ils ne peuvent l'exprimer par des gestes ou par des mots. Oui, le vrai silence est l'expression d'une présence, la présence divine.

Source : "Pensées quotidiennes" d'Omraam Mikhaël Aïvanhov