pentagramme animé

 Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

1. La signification du Pentagramme

L'utilisation du Pentagramme date de la plus haute antiquité. C'est un signe de Salomon et ce signe fut utilisé par plusieurs écoles occultes dans le but de leur perfectionnement spirituel. Le Pentagramme est le symbole des cinq grands principes: Amour, Sagesse, Vérité, Justice et Vertu. Ce sont les cinq qualités que l'homme doit cultiver en lui pour devenir parfait. Dans chaque être palpite le Dieu vivant et les hommes vont, tôt ou tard, réaliser le dessein Divin – à l'aide des pouvoirs du Pentagramme trouver le chemin vers la vraie vie. Le Pentagramme représente cinq courants grands et raisonnables dans la nature vivante - courants d'énergie et de lumière, que les Indoux appellent «prana» ou «courants de la vie». Ce sont cinq grands centres où se réalisent des processus raisonnables. Ils combinent en eux cinq pouvoirs positifs et cinq pouvoirs négatifs. Les pouvoirs ascendants ou positifs sont disposés sur les pointes du Pentagramme, tourné son sommet en haut et les pouvoirs descendants ou négatifs sont disposés dans le pentagone interne, tourné son sommet en bas.

Le Pentagramme harmonise la raison et le coeur de l'homme et lui indique qu'il ne peut vivre et résoudre ses tâches correctement qu'à l'aide de son Père – le Dieu. C'est lui qui est la source de Lumière, de pouvoir dynamique et magique.

 

2. Introduction du Pentagramme à l'école du Maître

Le Maître parle de la signification et de l'application pratique du Pentagramme aux participants de la Chaîne aussi tôt qu'en 1908. Il propose alors l'explication suivante: «Le cercle externe symbolise les laïques, celui au milieu symbolise les disciples de l'occultisme, les gens spirituels et le cercle interne c'est "le saint des saints" et correspond aux Grands Initiés. Les deux catégories de gens ont à franchir cinq marches afin de se perfectionner ou bien cinq phases par lesquelles ils doivent passer pour compléter un cycle de leur développement.»

En 1911 le Pentagramme fut accepté comme l'emblème du travail spirituel au sein de la Fraternité Blanche. En 1922 fut élaboré un nouveau Pentagramme en couleurs. Il diffère par certains de ses éléments de la variété en noir et blanc de 1911.

 

3. Signification principale du Pentagramme selon le Maître

Le Pentagramme représente un homme aux bras et aux jambes étendus. Ses cinq pointes sont l'expression des cinq marches importantes au perfectionnement de l'âme humaine. Dans la Bible elles sont reliées aux grands événements qui ont eu lieu sur les cinq sommets de montagnes célèbres: Ararat, Moria, Sinaï, Thabor et Golghota.

 

4. Eléments principaux du Pentagramme

Le Pentagramme consiste d'un cercle externe, un cercle interne, centre, inscriptions et lettres.

 

5.Cercle externe

Le cercle externe dans lequel est inscrit le Pentagramme représente le monde, l'expérience, l'école terrestre. Il est le symbole de l'infinité et il démontre que les choses qu'on ne peut pas atteindre dans les limites d'une vie, on peut les atteindre dans le futur infini. En commençant son développement en tant qu'âme jeune et en acquérant de l'expérience, l'homme parcourt le cercle externe où sont les images du sabre, du verre, du candélabre et du sceptre. Ils sont au dehors de la figure et sont les symboles des éléments de la nature, de son langage.

 

6. Eléments du cercle interne

a) le sabre (le couteau)

sabre

Symbolise la force. Cette image veut dire que tout homme peut être fort, mais étant fort il peut un jour commettre un crime et, étant une âme inexpérimentée, il peut se servir de violence.

 

Elle symbolise aussi les énergies juvéniles de l'homme. Les jeunes gens se croient tout permis, ils pensent qu'ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent, sans penser aux conséquences.

La vigueur doit être concentrée dans les muscles, dans la raison ou dans le coeur. On ne peut rien faire sans elle. Et puisque chaque homme possède une certaine vigueur, vivant et travaillant parmi d'autres gens, il commettra des erreurs dont il souffrira les conséquences et éprouvera des souffrances. L'homme doit apprendre à les souffrir patiemment.

 

b) le verre

coupe

Selon la loi de la karma, celui qui a fait violence doit en souffrir les conséquences, cela est symbolisé par le verre. Passant par les souffrances il va acquérir de l'expérience importante. Le verre ressemble à une fleur qui se développera plus tard en un bon fruit.

 

c) le livre

livre

En buvant le contenu amer du verre, l'homme trouve le livre ouvert duquel il apprend pourquoi il souffre et commence à étudier la science spirituelle. Dans ce livre il découvre les lois de la nature et de la vie, commence à les appliquer afin de ne pas commettre plus d'erreurs et de ne pas souffrir. Il obtient de la sorte un jour nouveau et sa vie devient raisonnable et consciente.

 

d) le candélabre

candélabre

Afin de lire le livre de la vie, l'homme a besoin du candélabre. Il symbolise la raison humaine qui pénètre ce qui est écrit dans le livre de la nature. A l'aide de cette lumière l'homme atteint la grandeur du plan Divin qui le mène dans les ténèbres vers la lumière, de l'esclavage vers la liberté, de l'ordinaire vers le parfait, du péché vers la pureté et de l'ignorance vers le savoir.

 

e) le sceptre

sceptre

En lisant le livre et en étudiant les principes et les lois de la nature, l'homme acquiert l'illumination et aspire à se retenir, à devenir maître de soi-même. Il a atteint la loi de la Justice et ne doit pas en reculer. Entre les mains de l'illuminé le sceptre devient le moyen par lequel on peut guider certaines forces naturelles et psychiques pour le bien-être de l'humanité. Avec cette image se termine le chemin de l'homme mondain, l'étape de l'éducation externe dans sa vie. Son parcours est la préparation à prendre le chemin du disciple. C'est le cercle interne.

 

7. Cercle interne

Symbolise le chemin de l'âme à l'aide des cinq images qui sont disposées à la ligne des vertues correspondantes: la Vérité – un escalier commode aboutissant à une porte; la Justice – l'Esprit de Christ; l'Amour – un chemin escarpé qui mène à une porte étroite; la Sagesse – l'oeil qui voit tout; et la Vertue – l'Arbre de la Vie. Après avoir parcouru le cercle externe, l'homme est toujours insatisfait et son âme cherche une signification plus profonde dans la vie. Il commence à travailler consciemment sur son perfectionnement et devient le Disciple de la Grande Ecole de la Vie (GEV). Jusqu'ici la vie externe jouait son influence sur sa conscience, maintenant c'est lui-même qui prend son évolution entre ses mains. C'est l'entrée à l'Ecole Divine. Le disciple commence à nourir le développement des Vertues Divines, caractérisant l'homme parfait qui a passé par les cinq étapes de son perfectionnement.

 

8. Eléments du cercle interne

escalier commode

a) Escalier aux marches commodes qui mènent à une porte – le chemin de la Vertu à la Vérité (le long du rayon bleu)

Après le cercle externe commence une nouvelle étape, plus difficile que la précédente, du développement du disciple. Il entre par la porte de la Vertu pour être initié. Au début les épreuves seront plus faciles (les marches commodes par exemple), mais nécessaires. Si, ayant des ennuis, le disciple perd son quiétude d'âme, s'il n'aide pas les êtres qui l'entourent – il aura échoué à l'épreuve. Pendant cette phase de son développement commence à faire jour la Vérité. C'est le début de la connaissance du Dieu. Le disciple ressent une impulsion de partir par le chemin de Dieu.

 

esprit du Christ

b) L'esprit du Christ – la Vérité ( le long du rayon vert)

«La tête de ta Parole c'est la Vérité» - c'est l'Esprit du Christ, Qui est inévitablement atteint par le disciple dans son développement. Alors il est déjà dirigé par l'intérieur. Le disciple commence à changer progressivement et entre naturellement dans le chemin de la Justice et de l'Equité. Il aspire d'être juste envers tous et envers tout.

Dans le pentagramme en couleurs sur le sommet est représenté le Maître, les bras étendus qui bénissent tout le monde. De nombreux siècles l'âme du disciple cherche à rencontrer son Maître, à le reconnaître et à entrer dans son Ecole pour apprendre. Il devient le disciple de la Fraternité Blanche Universelle, à la tête de laquelle est le Christ.

 

chemin escarpé

c) Un chemin escarpé, menant à une porte étroite – l'Amour (le rayon rose)

En passant par les épreuves de la Justice le disciple aboutit à une porte très étroite. Elle symbolise le renoncement à la vie mondaine. Il doit passer par elle et commencer à travailler pour Dieu. Alors commencent les épreuves internes et mystiques pour le disciple (il doit commencer à aimer son ennemi, il doit passer par des épreuves énormes, pareil à Job et autres).

oeil Sagesse

d) L'oeil – la Sagesse (le long du rayon jaune)

L'oeil est l'Esprit Divin qui apprendra à l'élève comment entendre la Vérité Divine. Les portes du Savoir Divin commencent à s'entrouvrir. Le disciple sait déjà pourquoi Dieu a arrangé le monde de la sorte..

 

arbre de Vie - rayon blanc

e) L'Arbre de la Vie – la Vertu (le long du rayon blanc)

Ayant maîtrisé l'Amour et la Sagesse, le disciple se dresse devant l'Arbre de la Vie. La nouvelle vie déjà commence à donner ses fruits. Le disciple se met à vivre une profonde vie interne et laisse libre expression à ses vertues. Il atteint le point culminant de sa vie – le service de Dieu et il commence à vivre tout à fait selon le commandement du Maître: «Aime le chemin parfait de la Vérité et de la Vie. Fait du bien le fondement de ta maison, de la Justice – ton moyen de mesure, de l'Amour – ta parure, de la Sagesse – ta clôture et de la Vérité – ton luminaire. C'est alors seulement que tu me connaîtra et Moi j'apparaîtrai devant toi.

 

saint des saints

9. Le centre du Pentagramme – «Le saint des Saints»

Après avoir parcouru les cercles externe et interne, le disciple a envie de devenir un tout avec le Dieu – la dernière tâche de son évolution. Il entre dans le centre Divin du Pentagramme où le passage est illustré de nouveau par des images: deux serpents entrelacés, un cercle, une croix et un demi-cercle sa partie ouverte en haut. De nouveau il faut passer par cinq épreuves.

Le serpent est l'adversaire – l'ennemi que l'homme doit se mettre à aimer pour triompher. Les deux serpents entrelacés veulent dire que l'homme résiste à sa nature inférieure – au mal qu'il porte en lui. Il le vainc à l'aide de la Sagesse et passe par la croix – l'abnégation complète. Ils symbolisent encore les deux canaux de la vie dans l'homme par lesquels se répand et progresse l'énergie vitale vers le Glasus Pineali (le Troisième oeil), représenté par le svastika. Le cercle symbolise l'harmonie Divine que chaque disciple doit atteindre, le demi-cercle – l'âme humaine qui a combiné en elle toutes les vertues fondamentales et s'est dirigée vers le Dieu.

Le passage par le centre du Pentagramme est le chemin de l'abnégation complète – cela veut dire s'adonner à la Cause Divine, servir à l'humanité. C'est ici que l'homme atteint les manifestations suprêmes de l'Amour. Pendant cette phase de son développement le disciple traverse les épreuves les plus difficiles et épouvantables.

 

10. Les lettres autour du Pentagramme.

Elles sont: G, E, V.

La lettre «G» est le symbole de notre Dieu Jésus Christ, gérant (leader) du Ciel. La lettre «E» est le symbole de Jésus Christ, Maître et Sauveur.

La lettre «V» est le symbole de la dyarchie de notre Dieu Jésus Christ, l'égalité entre le pouvoir mondain et spirituel.

Prises ensemble les lettres signifient: «Grande Ecole de la Vie». Elles ont encore une signification: «Gérant et Educateur de la Vie».

 

11. Les chiffres du Pentagramme

Dans le Pentagramme, entre les cathètes et les angles obtus, se sont formés cinq petits triangles isocèles, dont chacun portant un chiffre au milieu. La chiffre 1 est au sommet, près de la Vérité, au-dessus duquel est la couleur bleu clair – de l'homme spirituel. En laissant pénétrer dans son esprit, dans son coeur ou dans sa volonté quelque mensonge, l'homme tourne le Pentagramme le sommet en bas et va vers l'enfer et il perd alors la couleur bleue en acuérant la couleur noire. La chiffre 2 est au sommet de l'Amour, où est la couleur rose clair qui influence le coeur et les poumons. Si l'homme viole les principes de l'Amour – il tombe malade d'une maladie du coeur, de la tuberculose ou d'un trouble psychique. La chiffre 3 est au sommet de la Sagesse, où est la couleur jaune clair qui influence la raison. Si l'homme viole les principes de la Sagesse et renie le Dieu, il se produit en lui une lutte interne violente. Deux pensées égales par sa force et opposées par sa nature se confrontent en lui. Le résultat définitif est que l'homme devient fou. La chiffre 4 est au sommet de la Vertu où est la couleur blanche qui symbolise les jambes et le corps. Quand l'homme viole le principe de la Vertue son activité physique s'avère bloquée. La chiffre 5 est au sommet de la Justice où est la couleur verte clair qui influence la bile, le foie et les mains. Si l'homme transgresse la loi sévère de la Justice, il souffre d'une maladie de ces organes.

 

12. Formules du Pentagramme.

a) formule écrite en cercle autour du Pentagramme

«Dans l'accomplissement de la volonté Divine réside la force de l'âme humaine

 

b) formule du cercle interne (invisible)

«Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils Unique afin que quiconque qui croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle

 

c) Formule au centre du Pentagramme (invisible)

«Cherchez tout d'abord le Royaume de Dieu et sa Justice et tout le reste vous sera rajouté (vous sera donné).»

 

13. La signature du Maître

Le pentagramme en couleurs est signé par le Maître.

 

14. Activité spirituelle à l'aide du Pentagramme

Quand tous les cinq principes vivent dans l'homme il s'unit au monde Divin et devient une monade consciente qui sait déjà comment travailler pour l'évolution en pleine conscience et avec une connaissance profonde des Lois Divines. Quand le disciple veut exprimer plus fortement une des Vertus, il pose le Pentagramme en position horisontale et dirige en avant le sommet correspondant. Le Pentagramme se ranime et ses énergies s'écoulent par cette Vertu d'une grande puissance. Alors il dit la formule convenable à l'occasion:

«C'est dans l'accomplissement de la volonté de Dieu par l'Amour que réside la force de l'âme humaine» (3 fois)

«C'est dans l'accomplissement de la volonté de Dieu par la Sagesse que réside la force de l'âme humaine» (3 fois)

«C'est dans l'accomplissement de la volonté de Dieu par la Vérité que réside la force de l'âme humaine» (3 fois)

«C'est dans l'accomplissement de la volonté de Dieu par la Justice que réside la force de l'âme humaine» (3 fois)

«C'est dans l'accomplissement de la volonté de Dieu par la Vertu que réside la force de l'âme humaine» (3 fois)

 

Quand le disciple est en danger, il doit imaginer qu'il tient le Pentagramme devant soi, la Justice étant dans sa main droite et la Vérité – dans sa main gauche. Il doit diriger le sommet de la Sagesse en avant, vers l'objet qui le menace en disant:

«Au nom de Dieu Jésus Christ, nous prions le Dieu des pouvoirs que cela devienne agréable à Ses yeux».

Il est absolument interdit de tourner le Pentagramme deux sommets en haut ou bien de l'utiliser à faire du mal (magie noire). Ses énergies retournent alors vers celui qui les a utilisées dans ce but.

 

15. Recommandations du Maître concernant le travail avec le Pentagramme

«Etudiez souvent cette image et réfléchissez sur ses symboles. Les cinq étapes symbolisent un chemin qui est difficile à marcher parce que ce n'est pas philosopher, mais un «oeuvre vivant» de créativité permanente. C'est justement le chemin du Christ. N'oubliez pas que les mots écrits dans le cercle autour du Pentagramme sont aussi très importants pour vous.»

 

16. Le Pentagramme dans la Paneurythmie

Le Pentagramme est la dernière partie de la Paneurythmie. Le Maître a travaillé un certain temps sur lui et puis il nous a donné les mouvements, la mélodie et le texte. D'après lui: «…. En observant l'homme on aperçoit en lui que: la droite qui va du pied gauche vers la tête c'est la Vérité; celle qui va de la tête vers le pied droit c'est la Justice; du pied droit vers la main gauche c'est l'Amour; de la main gauche vers la main droite c'est la Sagesse et de la main droite vers le pied gauche c'est la Vertu.» Ces pensées à lui sont à la base du Pentagramme et de la Paneurythmie.


Source : http://www.bratstvoto.net/vehadi/menufr/pentagram/pentagram_fr.html