citronnier

Citronnier

Citrus limonum

Rutacée

Synonyme : limonier

Serait originaire de l'Inde. Croît dans le Midi de l'Europe, surtout en Espagne et au Portugal.

On utilise le fruit sous diverses formes de préparation, ou l'essence obtenue par expression de la partie externe du péricarpe frais du citron (le citron renferme de nombreuses et grosses poches à essence dans le parenchyme sous-épidermique). Les fruits verts fournissent plus d'essence que les citrons mûrs. Il faut environ 3000 citrons pour obtenir 1 kg d'essence. La pulpe du fruit sert à préparer l'acide citrique.

 

Principaux constituants connus :

- 30% de suc contenant lui-même 6 à 8% d'acide citrique, de l'acide malique, des citrates de chaux, de potasse...

- glucides : glucose, fructose directement assimilables, saccharose.

- sels minéraux et oligo-éléments : calcium, fer, silice, phosphore, manganèse, cuivre.

- gommes - mucilage - albumines.

- vitamines, surtout B (B1, B2, B3), également vitamines A, C, PP.

Les vitamines B1, B2, B3 ont un rôle important dans la nutrition, l'équilibre nerveux.

Le carotène (provitamine A) est surtout dans la peau, la vitamine A dans la pulpe fraîche et le jus. Ils ont une grande importance dans les phénomènes de croissance, le maintien de la jeunesse tissulaire.

La vitamine C (40 à 50 mg par 100 g de fruit) a un rôle primordial dans les phénomènes d'oxydo-réduction. Elle influe sur les glandes endocrines.

La vitamine PP est un facteur de protection vasculaire.

- l'essence contient environ 95% de terpènes (pinède, limonène, phellandrène, camphène, des sesquiterpènes), du linalol, les acétates de linalyne et de  géranyle, citral et citronellal (6 à 8%), des aldéhydes, un camphre de citron...

 

Propriétés :

Très nombreuses. En Espagne et dans certains pays le citron est utilisé - systématiquement et avec de réels succès - dans une infinité d'affections.

 

Usage interne :

- bactéricide, antiseptique

- activateur des globules blancs dans la défense organique

- rafraîchissant

- fébrifuge

- tonique du système nerveux et du sympathique

- tonicardiaque

- alcalinisant (Rancoule)

- diurétique

- antirhumatismal antigoutteux (Labbé), anti-arthritique

- calmant, anti-acide gastrique

- antiscléreux (prévention de la sénescence)

- antiscorbutique

- tonique veineux

- abaisse l'hyperviscosité sanguine (fluidifiant sanguin)

- hypotenseur par retour de l'équilibre biologique

- dépuratif

- reminéralisant

- anti-anémique (hématopoitique)

- favorise les sécrétions gastro-hépatiques et créatiques

- hémostatique

- carminatif

- vermifuge

- antivénéneux

- antiprurigineux

- l'écorce est tonique, carminative

- les semences sont antihelminthiques, fébrifuges

 

Usage externe :

- antiseptique, antitoxique

- cicatrisant

- antiprurigineux

- antivénéneux (piqûres d'insectes)

- cytophylactique (entretient de la peau)

- éloigne les mites et les fourmis

 

Indications

Usage interne:

- infections (pulmonaires, intestinales...)

- maladies infectieuses (stimule la leucocytose curative)

- paludisme, états fiévreux (Cazin)

- prévention des épidémies

- asthénie, inapétence

- ascites (L. Binet et Tanret)

- rhumatismes, arthritisme, goutte

- lithiase urinaire et biliaire

- hyperacidité gastrique, ulcères d'estomac

- dyspepsies (digestions pénibles), aérophagie

- scorbut

- artériosclérose

- varices, phlébites, fragilité capillaire

- pléthore, hyperviscosité sanguine (une cure de citron "remplace la saignée")

- obésité

- hypertension

- tuberculose pulmonaire et osseuse (mal de Pott)

- déminéralisation, croissance, convalescence

- anémie

- ictère, vomissements (Avicenne)

- insuffisance hépatique et pancréatique

- congestion hépatique

- hématophilie

- météorisme

- dysentrie, diarrhées, thyphoide

- parasites intestinaux (oxyures)

- également : asthme, bronchite, grippe, blennorragie, syphillis, sénescence, céphalées

 

Usage externe :

- rhumes de cerveau, sinusites, angines, otites

- hémorragies nasales

- stomatites, glossites, aphtes (Leven)

- syphilides buccales (Caussadeet Goubeau)

- blépharites

- éruptions, furonculoses, dartres

- migraines

- verrues

- herpès (Berlureaux)

- engelures

- plaies infectées, putrides

- piqûres d'insectes

- teigne, gale

- entretien de la peau et soins de beauté

- séborrhée du visage, taches de rousseur

- prévention des rides, soins des mains

- ongles cassants

- pieds sensibles

 citron

MODE D'EMPLOI :

Usage interne :

- citronnades  (citron frais en tranches dans de l'eau - ou le jus de citron dans 1/2 verre d'eau sucrée : la citronnade est la boisson de choix des fiévreux, des vomisseurs, hémorragiques.

- jus de citron : faire des cures en montant progressivement de 1/2 à 10, 12 citrons par jour - descendre progressivement - étaler sur  4 à 5 semaines et poursuivre à 1 ou 2 citrons par jour (utiliser des fruits très mûrs).

- vermifuge : écraser l'écorce, la pulpe et les pépins d'un citron. Faire macérer pendant 2 heures dans de l'eau additionnée de miel. Passer avec expression. Boire au coucher.

- la décoction de tout le fruit est également indiquée contre les vers intestinaux.

- contre les oxyures : pépins broyés avec du miel chaque matin à jeun.

- contre l'engorgement hépatique : verser, le soir de l'eau bouillante sur 3 citrons coupés, et boire le lendemain, à jeun.

- contre l'embonpoint : verser, le soir, une tasse d'eau bouillante sur 2 têtes de camomilleet un citron coupé en rondelles. Laisser macérer la nuit. Passer le matin et boire à jeun.

- infusion indiquée également contre l'aérophagie

- l'essence : 5 à 10 gouttes dans du miel ou en potion.

 

Usage externe :

- contre les rhumes de cerveau, sinusites : quelques gouttes de suc dans les narines plusieurs fois par jour.

- contre les hémorragies nasales : tampons de coton imbibé de jus de citron.

- contre les aphtes, stomatites : citron + miel  + eau : en bains de bouche prolongés.

- contre les angines : gargarismes avec un jus de citron dans un verre d'eau tiède.

- dans les yeux de nouveaux-nés et contre les blépharites : une ou deux gouttes de citron.

- sur le front des migraineux : compresses de jus de citron ou tranches de citron sur les tempes.

- sur les blessures, les plaies infectées (antiseptique, hémostatique) : jus de citron pur ou dilué.

- contre les engelures : frictions au jus de citron (également préventif).

- contre les otites : jus de citron dans les oreilles.

- contre les verrues : badigeons 2 fois par jour avec avec un vinaigre fort dans lequel on a fait macérer pendant 8 jours l'écorce de 2 citrons.

- contre les ongles cassants : matin et soir, pendant une semaine, application de jus de citron.

- sur les peaux grasses : lotion du visage matin et soir, avec un coton imbibé dejus de citron (laisser sécher 20 minutes avant crème ou poudrage).

- contre les tâches de rousseur : jus de citron légèrement salé en lotions du visage.

- pour éviter les rides : lotions du visage : 2 fois par semaine avec du jus de citron (éclaircit également le  teint).

- pour entreteenir la douceur des mains : les enduire d'un mélange :jus de citron, glycérine, eau de Cologne (parties égales).

- pour conserver les dents blanches : brossage hebdomadaire avec du jus de citron.

- pieds sensibles : bains de tilleul suivis de friction au jus de citron.

- sur les piqûres d'insectes : frotter avec une tranche de citron. Contre morsures de serpents : traitement d'appoint.

- l'envers de la peau : frottée sur les gencives, les tonifie; sur le visage, les mains : constitue un traitement d'entretien des téguments.

 

citron HE

N.B.

1 - Les travaux de Morel et Rochaix, sur l'action bactéricide de l'essence de citron, ont été démontré que:

a) les vapeurs d'essence de citron neutralisent le méningocoque en 15 minutes, le bacille d'Eberth (thyphoide) en moins d'une heure, le pneumocoque en 1 à 3 heures, le staphylocoque doré en 2 heures, le streptocoque hémolythique en 3 à 12 heures.

b) l'essence neutralise le bacille d'Eberth en 5 minutes, le staphylocoque en 5 minutes, le bacille de Loeffer (diphtérie) en 20 minutes. Elleest infertilisante pour le bacille de  la tuberculose à la dosede 0,2°.

Charles Richet : quelques gouttes de citron dans les huitres les débarassent en 15 minutes, de 92% de leurs bactéries.

2- Le jus de citron sera utilisé largement pour la désinfection d'une eau de table suspecte (le jus d'un citron pour un litre) et des viandes et poissons de fraîcheur douteuse.

3 - Pour  préparer le lait caillé avec le jus de citron, on procèdera de la manière suivante : verser un citron, goutte à goutte, sur 1/2 litre de laiten tournant avec une cuillère. Le résultat est obtenu lorsque l'aspect devient granuleux. Le produit obtenu est très riche en vitamines.

citron limonade

4 - Fabrication de la limonade : dans un tonnelier contenant 5 litres d'eau, mettre un citron coupé en rondelles avec son écorce. Remuer 2 fois par jour. Passer 8 jours plus tard et mettre en bouteilles. Boucher, ficeler et coucher les bouteilles.

5 - L'infusion avec la peau de 2 à 3 citrons pour un litre d'eau forme une excellente boisson courante. Y ajouter quelques gouttes de suc frais.

6 - Limonade purgative : carbonate de magnésie 11 g, acide citrique18 g, eau 300 g, aromatiser avec teinture de citron.

7 - Le  citron entre dans la composition de l'alcoolat de mélisse composé.

8 - Sur l'acidité du citron : il paraît étonnant de lire que le citron est un alcalinisant et un anti-acide gastrique. Les travaux de Rancoule, Labbé... en ont traité. La saveur acide n'implique pas, en effet, que le citron soit acide pour l'organisme, car le goût est dû à des acides organiques qui ne restent pas à l'état d'acides dans les cellules. Des expériences ont prouvé que l'usage prolongé du citron entraîne dans l'organisme la production de carbonate de potasse permettant de neutraliser l'excès d'acidité du milieu humoral. On neutralise également l'hyperacidité gastrique par du jus de citron étendu d'eau (le citron est d'ailleurs classé parmi les aliments basiques).

L'acide citrique naturel est oxydé pendant la digestion. Les sels restants donnent des carbonates et des bicarbonates de calcium, potassium... lesquels maintiennent l'acidité du sang.

Ainsi une substance peut-elle donner à l'extérieur une  réaction acide et, dans l'organisme, être génératrice d'alcalinité.

9 - Les citrons rendent beaucoup plus de jus si on les fait tremper pendant 5 minutes dans de l'eau chaude.

 

QUELQUES RECETTES UTILES :

- Pour nettoyer les cuivres noircis, les frotter avec 1/2 citron dont on a recouvert la section avec du gros sel.

- Pour nettoyer les bijouxd'argent, les frotter avec une tranche de citron, rincer à l'eau chaude et sécher à la peau de chamois.

- Pour nettoyer une cheminée de marbre blanc : la frotter avec 1/2 citron en insistant sur les tâches. Passer ensuite un linge fin légèrement huilé.

- Pour enlever la rouille sur un linge blanc : placer une rondelle de citron entre 2 couches de tissus. Poser sur la tâche et appuyer un fer à repasser très chaud.  Recommencer si besoin.

- Pour nettoyer un lavabo tâché : frotter avec le mélange 1/2 tasse de jus de citron + une grosse pincée de sel.

- Les tâches de légumes, de fruits ou d'encre sur les doigts s'enlèvent avec du jus de citron.

- Pour éloigner les mites, pendre dans les placards des sachets contenant des écorces de citron séchées.

- Pour éloigner les fourmis déposer un citron moisi

 

L'élixir de Citron (fleur du Dr Bach)

 

Cet élixir clarifie et coordonne les pensées, augmente l'humour, renforce les personnes hypersensibles. Stimulant l'hémisphère gauche du cerveau, il stimule l'intellect et le raisonnement analytique. On le recommande  particulièrement pour l'apprentissage des langues ou des langages comme l'informatique, les mathématiques. Il améliore la locution, remédie au bégaiement. Il décontracte les muscles; ainsi on peut le conseiller chaudement aux personnes qui se présentent à des examens. Il apporte à l'organisme une action tonique et vivifiante, à des niveaux différents : au niveau mental, digestif, circulatoire, etc...

Le citronnier présente un bois dur : des feuilles persistantes (présence obligatoire de vitamine C pour subir les agressions de l'hiver). Les acides qu'il produit ne sont pas brûlés mais conservés à un stade immature. Il s'en dégage une force martienne qui ne trompe pas l'observateur. Cette force, il la transmet à l'homme par l'intermédiaire de son élixir. L'homme qui vieillit tend vers l'amorphe. Evoquant l'usage du citronnier Virgile disait : "Les vieillards tremblants Pour apaiser leurs pouls qui vont se redoublant Trop soudain, vont prenant cette médecine..."

Cet élixir retarde le vieillissement. Il rend l'homme plus conscient et donc moins végétatif. Il l'illumine, le réchauffe, dissout ses tendances au durcissement. Sur ce sujet, il combat l'artériosclérose, l'asthénie, le rhumatisme, la goutte, les plaques d'athérome et de cholestérol,  les gerçures. Par son action martienne, il invite le foie à fabriquer des anticorps contre les oxyures, le bacille du choléra, de la diphtérie, de la typhoide. Ce "Monsieur Propre" s'investit avec sérieux dans le nettoyage complet de l'organisme : il combat les poches de fermentation, le météorisme, la diarrhée, l'intoxication, la grippe, l'hydropisie, les plaies de toutes sortes, les poisons, les morsures, le rhume des foins, les allergies.

Derrière sa fleur se cache tout une chaîne de processus tel l'acide citriue (le plus intense des acides végétaux), du citral, de la citrine, de la vitamine P et C, des flavones, de la pectine, du mucilage, des citrates de potassium et de calcium (ces deux citrates sont excellents pour le système osseux). son glucose véhicule du bore. Cette usine végétale produit donc de nombreux enzymes qui favorisent l'assimilation des protéines, du zinc etc... La pectine trouve un partenaire supplémentaire avec ses essences, pour dissoudre les plus grosses et ples plus récalcitrantes protéines. En outre, la saveur acide participe à la dissolution de la cellulite, de l'obésité, de la séborrhée, des champignons, des aphtes, des catharres, des cristaux d'acide urique et d'urée.

Mots-clés : son pays d'origine est la Médie (en Iran). Donc ce citronnier de Médie remédie aux dérangements du Moi, libérant et réchauffant par là même  le mental. Médi... calisons encore et encore avec l'élixir de Citronnier. Mèd comme Archimède qui signifie la vraie (archie) mesure (mède).

 

Affections soignées par le citron

 

- L'HE de citron est un stimulant immunitaire : renforcement des défenses naturelles
- Régule le métabolisme
- Régule le système endocrinien
- Renforce et stabilise le système nerveux
- L'HE de citron est un stimulant nerveux et intellectuel
- Antiseptique puissant
- Antibactérien ciblé
- Action contres virus
- Stimulant digestif
- Indigestion
- Gueule de bois
- Lendemains de fête
- Aigreurs
- Fatigues digestives (« trop plein »)
- Lourdeurs hépatiques
- Action purifiante sur le sang
- Asthénie
- Epuisement
- Surmenage
- Concentration
- Infections contagieuses bronchiques et pulmonaires (grippe…)
- Infections contagieuses intestinales (gastro-entérites…)
- L'HE de citron est un puissant désinfectant de l’air
- Rajeunissement des tissus
- Adoucissant et tonifiant de l’épiderme
- Obésité
- Soins du visage
- Boutons
- Furoncles
- Éruptions infectées
- Verrues
- Herpès
- Tâches de rousseur
- Couperose
- Hémorroïdes
- Jambes lourdes
- Problèmes circulatoires
- Épistaxis (saignement de nez)
- Antipyrétique (action contre la fièvre)
- Bronchite
- Rhume
- Grippe
- Méningite

 

Source : "Aromathérapie - Traitement des maladies par les essences de plantes" du Docteur Jean Valnet

Liste des fleurs de Bach :http://www.conseilfleursdebach.fr/info/fleurs-de-bach/fleurs-de-bach-la-liste.htm

Élixirs de Fleurs du Docteur Edward Bach :  http://luz-arco-iris.over-blog.com/article-elixirs-de-fleurs-du-docteur-edward-bach-67194367.html

http://www.huiles-essentielles-sante.com/citron.html

Une maison sérieuse où acheter vos huiles essentielles Aroma-Zone : http://www.aroma-zone.com/aroma/he_fra_bio2.asp